Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Naissance d’IGNES : Syndicat des Industries du Génie Numérique Energétique et Sécuritaire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Naissance du syndicat IGNESLe syndicat IGNES, qui vient de voir le jour, résulte de la fusion de quatre syndicats professionnels de la construction électrique : Domergie (produits et systèmes pour les installations électriques et de domotique), Gimes (équipements de sécurité électronique), Gisel (éclairage de sécurité et alarmes sonores) et Sycacel (protection et support de câblage), tous affiliés à la FIEEC (Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communications).

Selon le journal ElectroniqueS, qui a annoncé le 15 décembre l’arrivée de ce nouveau syndicat, son objectif consiste à :

promouvoir tout ce qui a trait aux aspects énergétique, numérique et sécuritaire dans un bâtiment. En d’autres termes, il s’agit pour les entreprises de ce secteur électrique du bâtiment de se projeter dans l’avenir et de travailler au développement de solutions innovantes pour une meilleure gestion énergétique, pour la sécurité, pour l’intégration des bâtiments dans le smart grid, pour les prises électriques de recharge des véhicules électriques, pour des solutions d’aide au maintien à domicile de personnes âgées, etc. Bref, œuvrer à réaliser des bâtiments réellement « intelligents ».

Travailler ensemble, c’est ce qu’ont fait ces quatre syndicats pendant près de deux ans, pour en créer un seul, plus puissant, et qui pourra ainsi mieux défendre les intérêts de ses adhérents. Le site Info Expoprotection détaille ainsi les missions que s’est fixé IGNES :

  • Assurer une promotion collective adaptée aux enjeux et concourir efficacement à la formation des acteurs.
  • Participer activement à la filière du bâtiment en particulier avec tous les acteurs publics (ministères compétents, régions et autorités locales, organismes de normalisation et de certification, etc.), privés (BE, architectes, acteurs du BTP, opérateurs télécom, fournisseurs d’énergie, installateurs, distributeurs de matériels, utilisateurs et syndics, etc.) et d’autres organismes, en et hors de la filière électrique.
  • Créer un espace de compétence commun pour le lobbying international.
  • Etablir des liens structurés entre les acteurs des différentes spécialités du génie des équipements électriques, énergétiques, sécuritaires et numériques permettant d’engager plus d’actions collectives.

Le nouveau syndicat représente environ 75 entreprises ou groupes industriels, soit un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros, sociétés qui emploient directement 15 000 personnes. IGNES, qui deviendra opérationnel le 1er janvier 2011, s’est doté d’un Président, Xavier de Froment (Directeur Général de Legrand France), d’un Délégué Général, Olivier Gainon et d’un Trésorier : Loïc Heuze, Directeur des relations extérieures chez Delta Dore.

Sources : ElectroniqueS, Delta Dore, Info Expoprotection

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.