Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Normales climatiques : une nouvelle période de références

Le 28 juin, Météo France a mis à jour sa période de référence de normales climatiques. Les normales de référence sur la période 1991-2020 seront désormais utilisées en remplacement de celles de 1981-2010, en cours pendant la dernière décennie. Ces références climatiques servent à qualifier le climat, mais ne reflètent pas le changement climatique.

Des normales climatiques mises à jour tous les 10 ans

Les normales climatiques sont des statistiques qui permettent de caractériser le climat sur un lieu donné, pour une période donnée. Calculées sur 30 ans, elles sont mises à jour tous les 10 ans, conformément aux règles de l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale). Elles ne sont toutefois pas adaptées pour caractériser le changement climatique. En effet, celui-ci évolue à ces échelles de temps. Les normales de référence précédentes montrent une évolution sensible des indicateurs liés au climat.

Le calcul des normales climatiques concerne toutes les variables du climat (température, précipitation, vent, ensoleillement…), mais aussi de nombreux indicateurs illustrant la distribution statistique de ces paramètres : moyenne, quintiles (ce qui se produit une année sur cinq), records, nombre de jours au-dessus d’un seuil…

Des moyennes bien plus chaudes qu’il y a 30 ans

Plus elles évoluent, plus elles s’éloignent de notre « climat normal » d’il y a quelques décennies, car le changement climatique s’est accéléré. Elles sont ainsi bien plus chaudes qu’il y a trente ans. Elles englobent les épisodes et les valeurs records que nous connaissons depuis le début de ce siècle (vagues de chaleur exceptionnelles comme en 2019, années les plus chaudes jamais enregistrées en France comme 2020).

Normales climatiques

Calculée sur la période 1991-2020, la nouvelle normale, en termes de moyenne, s’établit à 12,97°C, soit 0,42° de plus que la précédente. Mais plus de 1°C de plus que sur la période 1961-1990 (11,82°). Et la température moyenne en France s’est ainsi réchauffée de 1,7° depuis 1900. Depuis 1970, chaque décennie est plus chaude que la précédente. Ce que masque quelque peu le changement de période de référence des normales climatiques. Il faut donc prendre une période beaucoup plus longue pour caractériser le changement climatique. L’OMM recommande de choisir la normale 1961-1990 comme période de référence pour la communication sur le changement climatique.

Climat, précipitations : des évolutions sensibles

« En comparant le climat des années 1970 (normales 1961-1990) à celui d’aujourd’hui, en termes de température, Strasbourg a le climat du Lyon des années 1970, Lille celui de l’ancien Rennes… On observe un net décalage du climat en 30 ans. Le nord du pays retrouve un climat proche de celui de l’ouest dans la France d’il y a trente ans », explique Météo France.

En termes de précipitations, les nouvelles normales de cumul annuel moyen agrégé sur la France est stable (935 mm sur 1981-2010, autant sur 1991-2020). Mais cela cache d’importantes disparités saisonnières et régionales. En hiver, c’est le Sud de la France qui est le plus arrosé. Au printemps, l’ensemble du pays est plus sec et à l’automne, les précipitations sont plus importantes partout au sud de la Seine, notamment près de la Méditerranée.

Source : Météo-France

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

La Fresque de l’Eau

L’année dernière, nous avions profité de l’été et des congés pour vous présenter divers ateliers

Articles similaires

La Fresque de l’Eau

L’année dernière, nous avions profité de l’été et des congés pour vous présenter divers ateliers

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.