Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Norvège : un premier navire de croisière à propulsion hybride

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Une compagnie maritime norvégienne vint de lancer le premier navire de croisière à propulsion hybride au monde. Elle compte ainsi réduire les émissions de CO2 de ses bateaux, le fonctionnement hybride permettant une économie significative de gazole marin, qui reste cependant le principal carburant.

Navire de croisière à propulsion hybride

La propulsion hybride à ses débuts pour les compagnies maritimes

La compagnie de croisière Hurtigruten a doté d’un système à propulsion hybride un de ses navires, le MS Roald Amundsen. Celui-ci peut embarquer près de 500 passagers. « Le silence et l’énergie verte sont, sans aucun doute, l’avenir de la navigation. Nos nouveaux bateaux d’expédition seront de véritables fers de lance de cette technologie révolutionnaire : ils démontreront que la propulsion hybride est aujourd’hui possible, même sur des navires plus imposants », a indiqué Daniel Skjeldam, PDG de Hurtigruten sur le site de la compagnie.

La technologie en est actuellement à sa première phase de développement et la propulsion électrique ne peut fonctionner que pour une durée limitée (près d’une heure sur une mer calme). Elle devrait toutefois permettre de réduire la consommation de gazole marin d’environ 30 %. Et d’économiser par le même occasion quelque 3 000 tonnes d’émissions de CO2.

Réduire les émissions de C02

« Le système est conçu pour absorber l’énergie excessive des moteurs et la mettre dans la batterie lorsque le navire n’en a pas besoin, et la réintroduire dans le moteur lorsque le navire en a besoin. C’est un moyen de réduire considérablement les émissions sans disposer de stations de chargement », explique la compagnie. Cette solution a été développée par la firme Rolls Royce.

La compagnie croit en l’avenir de cette technologie et a d’ores et déjà décidé de commander un second navire à propulsion hybride, encore plus performant puisqu’il sera doté d’un bloc-batterie d’une capacité deux fois plus élevée que celle du MS Roald Amundsen. « Nous prévoyons une révolution de la technologie des batteries pour les navires, des batteries plus légères et plus efficaces », assure la compagnie.

Une technologie d’avenir

Elle ajoute : « Les batteries constitueront une partie importante du transport maritime dans les années à venir, mais bien entendu, nous ne prévoyons pas que nos navires ne pourront fonctionner qu’avec des batteries. Ils peuvent naviguer jusqu’à 18 à 20 jours dans des zones où il n’y a pas de points de charge. »

Autres innovations de ce navire de croisière à propulsion hybride, l’eau utilisée pour refroidir les moteurs sert ensuite à chauffer celle de la cuisine ou des douches et à faire fonctionner les systèmes de ventilation. Quant aux chauffe-eau, ils sont alimentés par les gaz d’échappement.

Sources : Ouest-France, Le Parisien, Hurtigruten

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Norvège : un premier navire de croisière à propulsion hybride”

  1. Il me semble que les bateaux à voile, qu’on utilisait avant l’ère industrielle, fonctionnaient à 100% en ENR…. et sans nécessiter du lithium, ressource désormais rare, pour fabriquer des batteries à durée de vie ultracourte… le bon sens est parfois plus efficace que la high-tech.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.