Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Oiseaux des jardins, une opération de sciences participatives

Alors que se prépare le prochain weekend de comptage des oiseaux des jardins (fin mai), le Muséum National d’Histoire Naturelle, qui l’organise avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), revient sur le bilan de dernier. Celui-ci s’est déroulé les 26 et 27 janvier et a rencontré un succès encore jamais connu. Car tout monde, ornithologue averti ou simple amateur sans connaissances particulières, peut apporter sa contribution à cette opération de sciences participativesoiseaux des jardins

Un record de participations en janvier

A une époque où la biodiversité s’appauvrit d’année en année et où beaucoup d’espèces sont menacées, ce recensement permet d’observer la situation dans notre pays. L’opération Oiseaux de France se renouvelle plusieurs fois par an depuis 2013. Elle permet de suivre l’évolution des oiseaux d’année en année, de leur nombre bien sûr, mais aussi de leurs espèces.

Le dernier weekend de janvier a permis de constater que, si malheureusement les oiseaux se raréfient, les recenseurs d’un jour, eux, se multiplient. Les 26 et 27 janvier, ce ne sont pas moins de 10 664 jardins qui ont été observés. Le plus gros taux jamais atteint pour cette opération Oiseaux des Jardins.

Tout le monde peut participer

Pour devenir « recenseur » de l’opération Oiseaux des jardins, c’est très simple. Il suffit de compter pendant une heure les oiseaux familiers dans les lieux où ils sont facilement observables : jardin, square, balcon, parc urbain. Pour les classer par espèce, le site du Muséum présente des planches permettant de les reconnaître.

On choisit donc un lieu et une heure, et on compte et on note tous les oiseaux qu’on observe. On transmet ensuite ces données sur le site de l’Observatoire des Oiseaux des jardins. Grâce à cette opération de sciences participatives, chacun peut agir concrètement en faveur de la connaissance et de la protection de notre avifaune.

Le bilan de la dernière opération Oiseaux des jardins

Le dernier comptage a permis de dénombrer 373 252 oiseaux contre 298 127 à la même époque l’année dernière, certes avec moins de participants. La moyenne des oiseaux par jardin se situe cette année à 35, contre 37,5 en 2018. Tous les départements ont contribué à ce décompte, mais inégalement. Ainsi, le Calvados a battu un record de participation, avec 549 jardins participants, alors que la Haute-Corse n’en comptait que 4. La moyenne nationale s’élève à 111 recenseurs par département.

Pour les oiseaux les plus fréquemment observés, le trio de tête se compose du moineau domestique, suivi de la mésange charbonnière et du pinson des arbres. Le bilan du comptage présente un focus sur le merle noir, car 62 % des jardins en 2019, 70 % en 2018 et autour de 80 % les années passées ont accueilli au moins une fois un Merle noir. L’espèce semble victime d’un virus mortel, détecté en 2016. Mais « simple phénomène passager causé par des conditions climatiques particulières ou lien avec ce virus, la question reste entière », précise le bilan.

En tout cas, tenez-vous prêts pour le prochain comptage qui aura lieu les 25 et 26 mai. Toutes bonnes volontés sont acceptées. Il suffit de se laisser guider par le site Oiseaux des jardins.Oiseaux des jardins, weekend de comptage

Sources : Muséum national d’histoire naturel, Observatoire des Oiseaux des jardins

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.