Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Opération Santé Témoin ou comment intégrer l’économie circulaire dans les hôpitaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Une opération Santé Témoin a été menée par l’ADEME, en partenariat avec différentes fédérations d’établissements hospitaliers, pendant 9 mois dans 17 établissements. Celle-ci a permis d’analyser les pratiques, d’identifier les points améliorables et de mettre en place des actions. Trois secteurs améliorables ressortent nettement : la réduction et la valorisation des déchets, la lutte contre le gaspillage alimentaire et les achats responsables.

Opération Santé Témoin

Une opération Santé Témoin après d’autre opérations « Témoin »

L’objectif de l’opération Santé Témoin consiste à améliorer les pratiques des établissements sanitaires (hôpitaux, cliniques et EHPAD), afin de réduire leur impact environnemental et à réaliser des économies financières. Car les opérations « Témoin » précédentes, dans la grande distribution, chez les ménages ou dans des entreprises agro-alimentaires ou industrielles, ont mis en évidence les économies financières réalisables en mettant en œuvre des actions pour réduire les impacts environnementaux.

L’audit réalisé lors de l’opération Santé Témoin dans les 17 établissements a rapidement démontré que l’action devait porter principalement sur le réduction et la valorisation des déchets, en particulier un meilleur tri des déchets d’activités de soin, la réduction du gaspillage alimentaire ainsi que la mise en place d’achats responsables dans ces structures. Des plans d’action ont alors été proposés.

Tri des déchets, gaspillage alimentaire et achats responsables

En ce qui concerne les déchets, les actions menées ont majoritairement porté sur un meilleur tri des déchets d’activités de soin. Les déchets d’activités de soins à risques infectieux, plus difficiles à éliminer, doivent être triés à part. Les autres peuvent aller vers des filières classiques de valorisation. Ainsi, l’opération Santé Témoin a permis la création de nouvelles filières de traitement des déchets et la révision des contrats avec les prestataires pour y intégrer plus de valorisation.

Différentes solutions sont apparues afin de réduire le gaspillage alimentaire. Par exemple, réduire le pain jeté, adapter les quantités préparées et les quantités servies, adapter la carte au goût des patients… Pour obtenir les meilleurs résultats, la pesée préalable pour identifier la nature du gaspillage alimentaire est à privilégier.

En ce qui concerne la mise en place d’achats responsables enfin, les établissements sanitaires ont introduit lors de cette opération Témoin Santé des critères environnementaux et de santé pour les achats de produits d’entretien et le papier. Ils ont réduit les achats générant beaucoup de déchets (bouteilles d’eau par exemple) et formé les acheteurs aux achats responsables.

Des résultats concluants

Les résultats globaux de cette opération se sont révélés concluants. Pour les 17 établissements cumulés, les économies financières se montent à 390 000 € par an. De plus, 90 tonnes par an de gaspillage alimentaire ont été évitées. Le tri des déchets d’activités de soin a permis le détournement de 74 tonnes des déchets de la poubelle des déchets à risques infectieux et la création de 45 filières supplémentaires de valorisation.

Les gains financiers réalisés lors de cette opération Santé Témoin ont aussi pu permettre à certains établissements de santé le financement d’autres actions. Par exemple, la réduction du gaspillage alimentaire a permis d’investir les gains dans des aliments de meilleure qualité.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.