Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Où en est la transition écologique dans l’enseignement supérieur ?

transition écologique dans l'enseignement supérieur

Le collectif d’étudiants et de jeunes diplômés « Pour un réveil écologique » vient de publier un rapport sur l’état d’avancement de la formation aux enjeux de la transition écologique dans l’enseignement supérieur, L’écologie aux rattrapages. Destinée aux établissements d’enseignement supérieur et aux acteurs institutionnels, cette étude souhaite les aider à identifier et hiérarchiser les leviers d’action afin de faire progresser l’intégration de cette formation aux études.

Les résultats d’un baromètre de la transition écologique dans le supérieur

Le rapport L’écologie aux rattrapages est issu des résultats du Grand Baromètre de la transition écologique, lancé en mars 2020. Cette initiative visait à recenser les mesures mises en place par les écoles supérieures et universités en termes d’intégration des enjeux de transition écologique et sociale dans leurs formations. Le Grand Baromètre s’intéresse à six leviers d’actions des établissements pour agir sur les questions écologiques : stratégie et gouvernance, formations, débouchés professionnels, activités de recherche, vie associative et durabilité des campus.

Le rapport commence par un constat alarmant : aujourd’hui, seuls 15 % des établissements supérieurs déclarent vouloir former 100 % de leurs étudiants aux enjeux de transition écologique. Alors qu’il s’agit pourtant « d’une nécessité contrainte par le contexte d’urgence climatique et sociale, dont nous constatons chaque jour les effets », précise le collectif. Une dynamique globale est bien en cours, favorisée par des acteurs institutionnels et associatifs du monde de l’enseignement supérieur. Mais elle reste inégale entre les établissements et souvent loin d’être à la hauteur des enjeux de cette transition écologique.

Des formations parcellaires

Certes, pour beaucoup d’universités et d’écoles, des stratégies d’établissement sont en cours d’élaboration. Ainsi, 66 % d’entre eux déclarent intégrer les enjeux de transition écologique dans leur stratégie actuelle. Des chiffres qui prouvent leur conscience de l’importance d’engager leur stratégie de formation dans la thématique. Mais ces formations restent encore parcellaires, informelles et « dans l’écrasante majorité des cas », en annexe des cours et non obligatoires.

Des éléments positifs existent cependant : la recherche académique de plus en plus impliquée, des associations étudiantes axées sur le développement durable très actives, ainsi que des campus en voie de « verdissement ». Mais si les établissements sont conscients de leurs limites, ils pointent aussi le manque de moyens financiers et humains alloués à la réflexion.

Il ressort donc du rapport L’écologie aux rattrapages la nécessité d’un plan national pour embarquer tous les établissements dans la dynamique et pour impulser des transformations ambitieuses dans l’ensemble des établissements. « Le Ministère de l’Enseignement Supérieur ou les Conférences d’établissement ont ainsi un rôle important à jouer pour renforcer et coordonner les efforts de transition des établissements en proposant un cadre commun et des directives claires, à même de généraliser les meilleures pratiques », précise le rapport.

Source : Pour un réveil écologique

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.