Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Ouverture éphémère à Paris du Nissan Electric Café

nissan electric cafeDans le cadre d’une campagne initiée par Nissan pour promouvoir la mobilité électrique, le groupe a ouvert pendant 3 jours (les 16, 17 et 18 décembre) un café d’un genre insolite à Paris (rue de Turenne), la Nissan Electric Café : l’argent n’y est pas accepté, le seul moyen de payer sa consommation consiste à se servir de son corps comme source d’énergie. La campagne de Nissan, intitulée Electrify The World dépasse en fait de loin le cadre de l’automobile et a pour objectif de mobiliser un maximum de personnes à travers l’Europe et de les convier à prendre part à « la révolution électrique » en cours.

Cette campagne lance une réflexion qui se structure autour de plusieurs thèmes : le mode de vie électrique, les technologies vertes, les énergies durables et les nouveaux modes de travail. Ce café éphémère est donc un point de rencontre avec le grand public pour lui faire vivre une expérience « innovante et électrisante » et constitue le premier élément concret du programme Electrify The World.

Pour régler leurs consommations, les visiteurs produisent leur propre énergie sur place en découvrant et en expérimentant trois dispositifs innovants. Le dispositif WeWatt, d’abord, vient de Belgique : cette sorte de vélo d’appartement du XXIe siècle permet de créer de l’électricité, et  alimente le Nissan Electric Café.  Le second consiste en un sol muni de capteurs kinétiques créé par la start-up britannique Pavegen, et permet là aussi de récupérer l’énergie des pas des visiteurs pour en faire de l’électricité.

Le troisième, le Nissan xStorage, dispositif de stockage d’énergie créé par Nissan et Eaton utilise des batteries de seconde vie issues de véhicules 100% électriques (Nissan Leaf) : cette solution  veut révolutionner la manière dont nous produisons, consommons et appréhendons l’énergie au quotidien. Ainsi, explique Francisco Carranza, directeur général d’Alliance Energy and Battery Services « Les clients économiseront de l’argent en contrôlant la façon et le moment où ils font appel à leur fournisseur d’énergie. Ils pourront ainsi acheter de l’électricité quand elle est bon marché, et de ne plus en consommer quand les tarifs repartent à la hausse. Cela permettra aussi de générer des économies dans les pays qui encouragent les foyers à s’équiper en photovoltaïque, comme l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni ou la Suède. »

Le Nissan Electric Café accueille également des conférences informelles portant sur les différents thèmes de réflexion et menées par des experts venus de toute l’Europe et ouvre ses portes à des start up et autres communautés afin d’échanger sur la révolution électrique en cours.

Sources : Nissan, Huffingtonpost

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.