Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Panorama de l’électricité renouvelable : les mêmes tendances qu’en 2014, selon RTE

RTE (Réseau de Transport de l’Electricité) a récemment fait paraître le Panorama de l’électricité renouvelable, élaboré en partenariat avec le Syndicat des énergies renouvelables (SER), ERDF et l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF). Il montre que le développement des énergies renouvelables a suivi pendant la période du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015 les mêmes tendances que l’année précédente : les filières éolienne et photovoltaïque, représentant à elles deux un tiers de la production d’électricité d’origine renouvelable, sont celles qui contribuent le plus à leur croissance.
l'électricité renouvelable en France
Les énergies renouvelables ont couvert au cours de cette période 19,3 % de notre consommation électrique. La puissance totale du parc de production d’électricité renouvelable s’élève désormais à 42 582 MW, dont 60 % sont issus du parc hydraulique.

Au 30 juin 2015, l’éolien représentait une puissance de 9,8 GW, dont 1 093 MW raccordés pendant la dernière période. Pendant ce temps, il a produit 17,7 TWh, soit 1,2 % de plus que la période précédente et couvert 3,7 % de la consommation électrique française. Le rythme de raccordement, après plusieurs années de croissance restreinte, s’est repris depuis un an.

Le parc photovoltaïque français, avec ses 330 000 installations, a par contre bien progressé. Il représente actuellement une puissance de 5 702 MW et a connu le raccordement de 820 MW lors de la dernière période. En hausse de 13 % par rapport à l’année précédente, sa production de 6,7 TWh ne couvre cependant que 1,4 % des besoins en électricité de la France.

Du côté de la filière des bioénergies électriques, la puissance installé atteint 1 633 MW. Les installations fonctionnent pour la plupart à partir des déchets ménagers, mais aussi de biogaz, de bois-énergie et autres biocombustibles renouvelables, ainsi que de déchets de papeterie. Elles ont produit 5,6 TWh, soit une hausse de 6 % par rapport à la période précédente. La filière représente désormais 1,2 % de la consommation électrique.

Enfin, le parc hydraulique ne connaît plus d’évolution significative depuis les années 90. Avec ses 25 418 MW de capacités installées, il a produit au cours des douze mois 61,2 TWh d’électricité (soit une baisse de 3,7 TWh par rapport à la période précédente), et a couvert 12,9 % de la consommation électrique française.

« La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, promulguée le 18 août dernier, fixe à notre pays un objectif de 32 % d’énergies renouvelables en 2030, dont 40 % d’électricité renouvelable. Elle contient des mesures qui visent à favoriser le rythme de développement des filières d’EnR. Pour répondre aux objectifs de la transition énergétique, et permettre à la France de disposer d’une électricité économique, propre et sûre, les réseaux doivent poursuivre leur renforcement, nécessaire à l’intégration de sources de production renouvelable toujours plus foisonnantes », conclut RTE.

Source : RTE

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.