Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Paris-Amiens : une première ligne longue distance en autocar électrique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Flixbus ouvrira en avril une nouvelle ligne reliant Paris et Amiens en autocars 100 % électriques, en partenariat avec B.E. Green, un des pionniers de la mobilité électrique. Ce parcours de 150 km s’effectuera à allure normale, au rythme d’un aller/retour quotidien, grâce à des véhicules disposant d’une autonomie de 200 km.Autocar électrique Flixbus

Un nouveau chapitre de la mobilité électrique

Si on commence tout doucement à voir apparaître des bus urbains électriques, on n’a pas encore l’habitude d’en rencontrer sur la route. Mais Flixbus et B.E. Green veulent apparemment prouver que les autocars électriques peuvent aussi sortir de l’agglomération, en créant cette première ligne longue distance.

Aujourd’hui, les liaisons longue distance, chez Flixbus comme chez ses concurrents, sont effectués avec des autocars thermiques (en général diesel). L’opérateur ouvre donc un nouveau chapitre de la mobilité électrique, en lançant cette nouvelle ligne Paris-Amiens 100 % électrique. Selon les deux entreprises, il s’agit d’une première mondiale : “La Chine utilise déjà des autocars électriques sur des longues distance, mais sur des prestations ciblées, des excursions, des transferts” précise M. Patrick Mignucci, PDG du transporteur Autocars Dominique et fondateur de sa filiale B.E. Green. “Structuré en ligne régulière quotidienne comme l’opère aujourd’hui FlixBus, je crois que c’est vraiment une première” insiste-t-il.

Deux autocars électriques chinois

Ce sont deux autocars chinois, achetés au constructeur Yutong qui effectueront quotidiennement ce trajet à partir des vacances de Pâques. Actuellement les constructeurs français, et même européens, se concentrent particulièrement sur la production de bus urbains : ils ne s’intéressent pas à ce marché “encore insuffisamment attractif” des autocars électriques longue distance.

Si, à l’achat, ces autocars coûtent 30 % de plus que leurs équivalents à motorisation thermiques, l’opérateur y trouve son compte en raison de frais d’entretien réduits et de “pleins” d’électricité à 15 € contre 70 € pour l’équivalent diesel. Les clients aussi, puisque le prix moyen du billet devrait se situer à 12 € pour un aller simple.

Une autonomie de 200 km

Ces autocars peuvent transporter une soixantaine de personnes. Le rechargement des batteries, qui prend 4 heures, se fera aux extrémités de la ligne : ils ont en effet une autonomie suffisante pour assurer le trajet (200 km d’autonomie, pour un trajet de 150 km) en allant aussi vite que des cars thermiques.

Cependant, pour laisser la place aux 6 batteries assurant cette autonomie, il a fallu sacrifier les toilettes. Les passagers disposent du Wi-Fi gratuit et d’une prise USB pour chaque siège.

Moins d’émissions de CO2… à l’utilisation

Mais les autocars électriques ont d’autres avantages : ils sont plus silencieux et permettent en outre, à l’utilisation, une économie de 140 tonnes de CO2 par an pour les 2. Cependant, précise le communiqué de B.E. Green, “Les autocars dits « 100% électriques » ne polluent pas pendant les trajets, mais leur bilan carbone, de la fabrication des batteries à la consommation d’électricité, est loin d’être nul. « À production d’énergie sale égale, vous avez au moins un avantage, c’est que vous enlevez les NOx (oxydes d’azote qui participent à la formation des particules fines) et le CO2 de l’atmosphère », explique Patrick Mignucci.”

Flixbus considère la ligne Paris-Amiens – “C’est un clin d’œil sympa à notre président de relier la capitale avec sa ville de naissance” s’amuse Yvan Lefranc-Morin, directeur général de FlixBus France – comme un projet pilote, voué à être dupliqué : une ligne Paris-Rouen est à l’étude.

Yvan Lefranc-Morin assure : “Nous sommes un acteur militant de la mobilité écologique : chaque car retire des routes une trentaine de voitures. Avec cette première mondiale, nous démontrons que le car est en première ligne pour penser le transport de demain, notamment dans les agglomérations : depuis notre lancement en France, l’équivalent de 7 millions de trajets en voiture ont été évités !“.

Patrick Mignucci met l’accent sur le partenariat : “Nous avons mis à contribution tout notre savoir-faire en matière d’éco-mobilité pour lancer cette première mondiale. Nous sommes fiers de rejoindre FlixBus et d’être le premier partenaire de son histoire à proposer des autocars 100% électriques.”

Sources : B.E. Green, Avem

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.