Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Paris encourage les livraisons en scooter électrique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

scooterLe Conseil de Paris vient d’adopter la prolongation et l’élargissement à de nouveaux professionnels de la mesure de subvention à l’achat de scooters électriques. Alors qu’elle avait lancé avec succès en novembre 2009 une prime pour les particuliers qui s’équipaient d’un vélo électrique, le même dispositif n’avait pas rencontré son public lorsqu’il s’agissait d’encourager les déplacements en scooter électrique, bien qu’il concerne aussi les commerçants, artisans et réparateurs. Convaincue de l’efficacité de cette mesure pour réduire la pollution dans la capitale, la Ville de Paris l’élargit donc à de nouveaux professionnels : livreurs, coursiers, praticiens de soins.

Le vélo à assistance électrique a effectivement rencontré un vif succès auprès des Parisiens, grâce à la subvention de la Mairie : depuis le début de cette mesure, il y a 2 ans, 4050 bicyclettes de ce type ont été achetées par les habitants, soit une moyenne de 168 par mois. Pour les scooters électriques, malgré le financement de 25 % du véhicule dans la limite de 400 €, seuls 270 ont trouvé preneurs : le public n’a pas semblé convaincu. Par contre quelques entreprises de livraison s’y sont déjà intéressées : déjà La Petite Reine et Lungta Course livrent les entreprises du centre de Paris grâce à des triporteurs électriques pour la première, des scooters électriques pour la seconde. Afin d’encourager d’autres entreprises à suivre cet exemple, la Ville de Paris a donc décidé d’étendre la prime d’achat à tous les livreurs et coursiers auxquels s’ajoutent les professionnels de la santé.

Un argument supplémentaire pour les convaincre réside dans le déploiement de quelques 250 points de recharge, en plus d’Autolib’, accessibles à  tous les véhicules électriques particuliers, contre un modeste abonnement de 15 € par an pour un scooter et de 180 € pour une voiture. Cette mesure sera mise en application au 1er février 2012 et se poursuivra jusqu’en novembre. La Mairie de Paris espère, grâce à cette subvention, un bénéfice en termes de réduction d’émissions de gaz à effet de serre et de pollution :

Si 1% des 130000 scooters qui circulent chaque jour à Paris étaient à moteur électrique, les émissions de gaz à effet de serre baisseraient de 2 t chaque jour.

Sources : Le Parisien, le blog d’Annick LepetitAvem

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.