Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Pour l’éolien terrestre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

eolien terrestreLa ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, Nicole Brick, quelques jours avant son changement de fonction au sein du gouvernement, vient de réitérer son soutien au développement de l’éolien terrestre. Ses déclarations ont été particulièrement appréciées par le Syndicat des Energies Renouvelables, qui a immédiatement réagi à ses propos, rassurants pour les industriels de la filière.

Sans attendre des décisions de justice concernant un éventuel soutien de l’état à la filière, Nicole Bricq s’engage auprès des acteurs de cette filière quelque peu malmenée ces derniers temps :

J’ai pris connaissance de la situation délicate dans laquelle se retrouvent aujourd’hui de nombreux projets suite au blocage des financements à la suite de l’arrêt rendu le 15 mai dernier par le Conseil d’État sur l’arrêté tarifaire en vigueur. Nous ne pouvons pas seulement attendre l’avis de la Cour de Justice européenne sur la question de savoir si oui ou non notre système de soutien constitue une aide d’État. Étant donné le rôle que doit jouer l’éolien pour la transition énergétique et le redressement productif de notre pays, il me paraît nécessaire de rassurer la filière.

Elle assure que le gouvernement veillera à ce qu’il n’y ait aucune remise en question des contrats d’achat existants, « ni affaiblissement du cadre juridique afin de ne pas fragiliser le rythme de développement des nouveaux projets. »  Le communiqué annonce de plus la réflexion sur les filières renouvelables qui s’engagera lors  du débat énergétique national.

Le SER a aussitôt répondu aux déclarations précédentes par un communiqué affirmant que « les professionnels saluent une prise de position claire et favorable au maintien de l’emploi dans la filière. »

Les professionnels, réunis au sein du Syndicat des énergies renouvelables, saluent cette position claire et forte qui préserve les 10 000 emplois que compte aujourd’hui la filière. Ils rappellent que le rôle majeur qu’est appelé à jouer la filière éolienne dans l’avenir permettra la création de 50 000 emplois supplémentaires répartis sur tout le territoire national.

Le communiqué rapporte également les réaction de Jean-Louis Bal, président du Syndicat des Energies Renouvelables, à l’annonce de ce soutien ministériel :

Nous saluons l’écoute de la ministre, suite aux entretiens que nous avons pu avoir avec son cabinet, la clarté et la diligence avec laquelle Madame Nicole BRICQ a pu agir dans le contexte très difficile que traverse la filière éolienne.

Sources : Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, SER

 

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.