Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Pour une rentrée éco-responsable

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

la rentrée du petit Nicolas

Les recommandations de l’ADEME permettront peut-être aux parents de faire un choix de fournitures éco-responsables, mais leur réservent peut-être quelques moments difficiles à vivre avec leurs enfants.  WWF prend une autre option : encourager régions, départements et communes à se fournir de manuels en papier recyclé.

Les recommandations de l’ADEME

Toutes les fournitures scolaires ont un impact sur l’environnement. Le mode de conception compte pour beaucoup, mais il ne faut pas négliger pour autant le choix du consommateur, ni son comportement. Selon l’ADEME, un sac à dos en polyester de 3 kg représente 59 kg de CO2 émis, de sa fabrication à son élimination. Garder le même d’une année sur l’autre éviterait des émissions comparables à celles d’une voiture sur 370 km.

Ainsi si les 3,2 millions de collégiens que compte la France de la 6ème à la 3ème ne remplaçaient un sac à dos qu’une année sur deux, cela éviterait l’élimination de 1,6 millions de cartables par an, d’autant qu’on sait qu’ils sont peu recyclés. Difficile cependant d’expliquer aux enfants que le cartable à la mode… de l’année dernière est encore tout à fait utilisable. En effet, l’achat des cartables comme celui beaucoup d’autres fournitures scolaires dépend plus de critères de mode que d’usure. L’ADEME préconise un relooking, accompagné d’une bonne sensibilisation des enfants.

De même, l’organisme encourage à des achats responsables : articles écolabélisés, produits naturels (gomme en caoutchouc non teinté, colle sans solvant…), et articles rechargeables plutôt que jetables. De plus, adopter un comportement économe toute l’année lui paraît indispensable et passe là aussi par une sensibilisation des enfants à prendre soin de leur matériel. L’ADEME déplore en général un remplacement excessif des articles et peu de recours à la seconde main, tout à fait suffisante pour des calculatrices de modèle particulier par exemple qui ne dureront que l’espace d’une classe. La dernière préconisation concerne la fin de vie des équipements, étape qui demande une attention particulière.

Les engagements proposés par WWF

Considérant les impacts sociaux et environnementaux entraînés par le gaspillage de pâte à papier, WWF invite les régions, départements et communes, habituels fournisseurs de manuels scolaires dans le primaire et au collège, à s’engager de façon à basculer peu à peu vers des livres en papier recyclé. Ceux-ci correspondent effectivement à une diminution allant jusqu’à 50 % des émissions de CO2 par tonne produite (ce qui équivaut à une réduction potentiel à terme de 15 000 tonnes de CO2), consomment pour leur fabrication 3 à 4 fois moins d’énergie et 3 fois moins d’eau.

L’engagement proposé prend effet pour la rentrée 2011, avec 10 % de manuels en papier recyclé, puis monte en puissance les années suivantes : 20 % à la rentrée 2012 et 30 % à la rentrée 2013 et concerne de même les éditeurs et les fabricants. L’organisme espère que tous les acteurs concernés par la conception, le développement et le financement des livres scolaires participent ainsi au basculement progressif vers le papier recyclé.

Sources : ADEME, WWF

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.