Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Pour une restauration événementielle durable : un guide de l’ADEME

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Restauration événementielleDestiné aux professionnels de la restauration événementielle et particulièrement aux organisateurs de manifestations publiques ou privées, Pour une restauration événementielle durable, le nouveau guide publié par l’ADEME, a pour ambition de donner des clés pour concevoir et réaliser des prestations écoresponsables. Il livre, témoignages à l’appui, une méthodologie, des conseils, des pistes d’actions et des outils d’évaluation, avec un maître-mot : éviter le gaspillage alimentaire !

La restauration événementielle et ses enjeux

Des professionnels directement concernés

L’édition 2018 du guide pratique Pour une restauration événementielle durable a adopté comme slogan “Anticipez, régalez, progressez“. Elle présente un “menu” complet dans cet objectif : du plan d’action à la gestion des déchets en passant par les modes d’approvisionnement, la chasse au gaspillage alimentaire ou encore la communication.

Nourrir en quantité et en qualité suffisantes 9 milliards d’habitants en 2050, voilà un défi de taille pour lequel il convient d’adopter dès à présent des modes de production et des pratiques alimentaires plus durables” souligne le guide en introduction des enjeux, en mettant l’accent sur le principe que les professionnels de la restauration événementielle sont directement concernés.

Des enjeux en termes de chiffres-clés

Le guide pratique rappelle ainsi en quelques chiffres-clés, les enjeux d’une alimentation durable en général : les 10 millions de tonnes annuelles de pertes et de gaspillage alimentaire en France, la possibilité de réduire de 30 % l’impact de l’alimentation sur le changement climatique en améliorant son équilibre, les 12 % d’adultes en situation de précarité alimentaire ici tandis que 795 millions de personnes souffrent de faim dans le monde.

La production d’1 kg de viande émet entre 5 à 10 fois plus de gaz à effet de serre que celle d’1 kg de céréales” conclut-il, dévoilant ainsi une partie de ses objectifs : encourager les convives à se diriger vers un régime “flexitarien”.

La prestation en 7 étapes

Le guide décompose la prestation de restauration événementielle durable en 7 étapes. La première consiste à établir un plan d’actions précis et ciblé tenant en compte tous les paramètres (nombre de convives mais aussi la notion d’alimentation durable) et en mettant en place des indicateurs de suivi qui permettront de suivre les objectifs.

Dans la seconde étape, le guide conseille de s’approvisionner en produits alimentaires de qualité, locaux et de saison et de miser de préférence sur les labels officiels (dont l’alimentation bio). Il met aussi l’accent sur l’eau qui, en carafe, génère 5 à 10 fois moins d’impacts sur l’environnement qu’en bouteille.

La 3ème étape est consacrée  à la lutte contre le gaspillage alimentaire (“gourmets bags” à distribuer, associations à contacter pour les restes) et à la limitation des déchets, ainsi qu’à leur gestion.

Lors de la 4ème étape, il est temps de concocter des menus et des recettes originales, en mettant l’accent sur le végétal : légumes et fruits de saison, sans oublier les légumineuses et les céréales, le tout relevé d’herbes aromatiques et d’épices. Le guide conseille même de prévoir une alternative végétarienne.

L’étape 5 est consacrée à la communication et à un aspect particulier : la sensibilisation des convives, à travers un affichage, voire même par une courte introduction orale.

Adopter une démarche écoresponsable sur l’ensemble de la prestation fait l’objet de l’étape 6, tandis que le budget est étudié dans la dernière étape, avec ce qui peut entraîner une diminution ou une augmentation des coûts.

Un public plus large que les professionnels ?

Le guide présente en conclusion une grille d’évaluation de la prestation avant d’indiquer un certain nombre de sites permettant d’aller plus loin sur une alimentation durable en général.

S’il est particulièrement destiné aux professionnels de la restauration événementielle, il n’en est pas pour autant inutile, loin de là, pour les particuliers qui organisent chez eux de petites réceptions : il recèle en effet une multitude de conseils utilisables par tous.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.