Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Pratique du vélo et marché du cycle en pleine expansion

La principale fédération professionnelle des entreprises du sport et du cycle, l’Union Sport et Cycle, publie chaque année les résultats de son Observatoire du Cycle. Elle constate qu’en 2021, alors que persistaient les conséquences de la crise sanitaire, le marché du cycle français ne s’est jamais aussi bien porté. Un sondage réalisé pour le même organisme montre que près de 2 Français sur 3 ont fait du vélo au moins une fois sur l’année et la pratique du vélo pour se rendre au travail continue de se développer.

pratique du vélo

Un marché qui bat des records

Depuis plusieurs années, l’étude de l’Union Sport et Cycle dresse le panorama annuel des ventes de cycles en France. Elle constate que malgré l’impact de la crise sanitaire, les tensions sur les approvisionnements, la hausse des coûts de transport et du prix des matières premières, ce marché a une nouvelle fois battu des records. Tout comme l’année précédente. La pratique du vélo gagne donc du terrain.

En 2021, les ventes de vélos ont augmenté de 4 % en volume (soit 2 789 000 unités vendues) et de 15 % en valeur (plus de 3,4 milliards d’euros). Sur les deux dernières années, le marché du cycle a connu une progression en valeur de +43 %. « Des chiffres records qui traduisent une tendance de fond : le vélo est désormais ancré dans les mœurs des Français et est devenu une véritable alternative aux autres moyens de transports » explique l’Observatoire du Cycle.

Le VAE, principal vecteur de croissance

Le vélo à assistance électrique (VAE) connaît à lui seul une progression de 28 % en volume et représente 24% du marché, soit près d’une vente de vélo sur quatre. Bien que son prix ait légèrement baissé (- 4 %) par rapport à 2020, il représente actuellement 59% du marché en valeur. Il en est devenu le principal vecteur de croissance.

Les capacités de production en France se renforcent. De 660 000 unités produites en 2020, on est passé à 800 000 en 2021 et « selon les premières prévisions, la production en France en 2022 pourrait atteindre 976 000 vélos dont plus de 50% à assistance électrique ». « Malgré une crise sanitaire s’étant transformée en crise économique durable, le marché du cycle a poursuivi sa croissance en confirmant la tendance de ces dernières années : le vélo n’est pas un effet de mode mais bien une révolution en marche du transport individuel dans notre pays. La France apparaît ainsi comme l’un des marchés les plus porteurs en Europe dans les prochaines années », conclut l’Observatoire.

La pratique de vélo comme loisir majoritairement

La pratique du vélo ne cesse de s’accroître, et principalement en zone urbaine. 65 % des personnes interrogées, notamment les plus jeunes, pensent que le vélo est « l’avenir des déplacements du quotidien » et l’image du cycliste est positive selon 62 %. Cependant, 35 % y voient encore plutôt « un gadget pour les urbains ».

Si la pratique du vélo reste majoritairement une pratique de loisirs (50 %) ou une pratique sportive (26 %), elle gagne aussi du terrain dans les déplacements quotidiens. Ainsi, 18 % des personnes interrogées ont aussi utilisé le vélo au moins une fois au cours des 12 derniers mois pour un déplacement du quotidien.

Enfin, 8 % des Français déclarent se rendre en vélo à leur travail au moins une fois par semaine. Mais il s’agit encore majoritairement d’hommes de moins de 50 ans et résidant dans des agglomérations de plus de 20 000 habitants, particulièrement en région parisienne. Pour développer la pratique du vélo sur les déplacements domicile/travail, il faudrait, selon 28 % des sondés, mettre en place encore davantage de pistes cyclables et, pour 21 %, développer les stationnements adaptés et sécurisés pour éviter les vols.

Sources : Union Sport et Cycle, Info Durable (avec AFP)

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *