Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Précarité énergétique : des aides qui souffrent de dispersion et d’un manque de coordination, selon la Fabrique Ecologique

logo la fabrique écologiqueLa lutte contre la précarité énergétique, engagée depuis plusieurs années, manque d’efficacité en raison de sa dispersion et de son manque de coordination, malgré les améliorations de ces dernières années, assure la Fabrique Ecologique, qui propose des compléments aux mesures déjà existantes. L’association, qui a pour but de promouvoir l’écologie et le développement durable sur la base de propositions pragmatiques et concrètes, publie Quelles priorités dans la lutte contre la précarité énergétique : pour des solutions durables, cohérentes avec nos engagements climatiques, une note actuellement ouverte au débat collaboratif.

4 à 5 millions de personnes souffrent de difficultés à payer leurs factures d’énergie pour se chauffer, s’éclairer et se déplacer, besoins essentiels pour une vie normale. Un certain nombre est en situation de véritable pauvreté énergétique : le plus souvent des locataires du secteur privé, n’ayant pas les moyens de faire face à leurs charges énergétiques.

Ceci constitue à la fois un enjeu social et environnemental, puisque la lutte contre le changement climatique passe par la réduction du « gaspillage » que représentent des logements « passoires énergétiques. Or, l’élévation des prix de l’énergie, inéluctable pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et l’empreinte écologique, risque, sans solutions adaptées et durables, de laisser sur le bord de la route un nombre croissant de ménages.

La Fabrique Ecologique note que les dispositifs de lutte contre la précarité énergétique se sont améliorés ces dernières années, notamment avec le chèque énergie et les certificats d’économie d’énergie « précarité » : « Mais les aides souffrent de dispersion, d’un manque de coordination, et ont le plus souvent pour base de calcul le seul niveau de revenu. Pourtant la situation d’un ménage à faible niveau de revenu mais habitant dans un logement social bien isolé est très différente de celle d’un ménage habitant dans un logement où les déperditions énergétiques sont très grandes. »

Ce dispositif a donc besoin aujourd’hui de plus de clarté et de cohérence et doit donner la priorité à des solutions pérennes, conciliant les priorités sociales et environnementales. Pour cela, « il faut déclencher de toute urgence des travaux dans les passoires énergétiques, et éviter, autant que possible, des aides directes à la consommation d’énergies fossiles, contradictoires avec la logique de la COP21. »

Selon la Fabrique Ecologique, il faut donc d’une part donner une vraie priorité à la réalisation de travaux dans les passoires énergétiques du parc résidentiel privé, là où se trouvent la plupart du temps les situations de vraie pauvreté énergétique. La mise en place d’une obligation pour traiter ces situations ne suffirait pas et l’association propose donc, en complément de ce qui existe :

  • de mettre en place un dispositif coordonné pour permettre de faire rapidement des travaux de moyenne ampleur rendant le logement chauffable, étape vers une rénovation de plus grande ampleur ;
  • de prévoir que les nouvelles plateformes énergétiques constituent un guichet unique coordonné pour traiter ces situations ;
  • de se donner les moyens d’un financement quasi intégral grâce notamment aux certificats d’économies d’énergie «précarité» et au micro-crédit.

D’autre part, l’association propose de réserver, dans le cas de mode de chauffage fortement émetteur de gaz à effet de serre, l’utilisation du chèque énergie pour des travaux d’isolation énergétique ou de conversion vers un mode de chauffage plus propre : « Cette disposition serait introduite tant que le prix des hydrocarbures est comme aujourd’hui à un niveau très bas et dans les situations où une alternative opérationnelle de mode de chauffage existe. »

Source : La Fabrique Ecologique

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.