Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Premier bilan prévisionnel pluriannuel gaz 2016-2035

perspectives gaz naturel et renouvelable - etude GRDF GRTGaz...Pour la première fois, les opérateurs de gaz, GRDF et GRT Gaz en tête, publient une vision prospective de la demande de gaz en France à l’horizon 2035. Ce bilan prévisionnel s’inscrit dans le cadre de la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte : les gestionnaires des réseaux de transport et de distribution du gaz ont désormais la responsabilité de ce document de référence sur les perspectives d’évolution de la consommation du gaz et la production de gaz renouvelable.

La France a consommé, en 2015, 461 TWh (térawattheures) de gaz : 55 % dans les bâtiments résidentiels et tertiaires, 36 % dans l’industrie et 11 % dans la production d’électricité. Pour 2035, les opérateurs évaluent le volume de gaz consommé entre 336 TWh et 516 TWh dans trois scénarios possibles. Le scénario A se fonde sur un ensemble d’hypothèses visant à maintenir la tendance actuelle de développement des énergies renouvelables et d’émergence de mesures d’économie d’énergie ; le B sur un jeu d’hypothèses qui privilégie le développement des énergies renouvelables et l’émergence de mesures d’économie d’énergie ; le C sur un ensemble d’hypothèses ne permettant pas particulièrement le développement des énergies renouvelables ni l’émergence de mesures d’économie d’énergie.

Les opérateurs établissent ainsi un scénario de référence (B) à 385 TWh de consommation de gaz, cohérent avec les objectifs de la loi de transition énergétique. Cette baisse de consommation s’appuie principalement sur les gains attendus en matière d’efficacité énergétique et le déploiement d’équipements toujours plus performants et économes. Selon ce scénario, en 2023, la consommation de gaz en France métropolitaine aura baissé de 16 % par rapport à celle de 2012 : « Cette réduction des volumes globaux libère des capacités de transport et de distribution et permet aux réseaux existants de s’ouvrir et d’accompagner davantage l’essor des gaz renouvelables et de leur production. »

Pour autant, les nouveaux usages du gaz (conversions dans l’industrie, biométhane, gaz carburant) devraient contrebalancer cette perspective. L’injection de gaz renouvelable dans le réseau est fixée à un objectif ambitieux, 10 % en 2030 : en effet, selon le bilan prévisionnel, « Les avantages économiques et environnementaux du gaz grâce à de moindres émissions de CO2 et de particules, en font une solution d’avenir aux côtés des gaz renouvelables qui couvriront 10% de la consommation à horizon 2030. »

Pour cela, les opérateurs appellent un cadre clair et des mesures d’accompagnement pour développer les installations de biométhane (en 2016, 24 sites injectent du biométhane dans le réseau de gaz), soutenir la filière gaz dans la mobilité (14 000 véhicules seulement roulent au gaz, « soit moins de 1 TWh alors même que le développement de véhicules au gaz répond entièrement aux objectifs environnementaux actuels et futurs » ), et favoriser le développement de nouvelles générations de gaz renouvelables. Par ailleurs, la demande en gaz dépendra aussi de l’évolution du mix énergétique pour la production d’électricité (part du nucléaire, activité des barrages hydrauliques…).

Les réseaux de distribution du gaz deviennent eux-aussi de plus en plus « intelligents » et ont vocation à accueillir de nouvelles formes de production décentralisée d’énergie (micro-cogénération, pompes à chaleur au gaz, piles à combustibles) qui font émerger une gestion plus dynamique. Celle-ci s’inscrit dans une logique d’économie circulaire et de complémentarité entre les systèmes gazier et électrique. Enfin, les foyers se chauffant au gaz devraient progresser de 1,4 million d’ici 2035, alors que les surfaces tertiaires pourraient croître de 108 millions de m².

Source : Perspectives gaz naturel et renouvelable, bilan pluriannuel 2016

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.