Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Premiers kilomètres d’autoroute solaire en Chine

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Inauguration de l'autoroute solaire chinoiseAlors que l’entreprise Colas livre les premiers résultats de l’expérimentation de son kilomètre solaire sur une départementale, la Chine inaugure quant à elle ses deux premiers kilomètres d’autoroute solaire. Ils sont situés à Jinan, dans la province du Shandong, à 400 km de Pékin.

5 875 m² de panneaux solaires

Trois couches composent cette autoroute : la première, isolante, sépare les panneaux photovoltaïques de la terre, la seconde comprend les modules solaires et la troisième est constituée d’un béton transparent qui revêt les propriétés de l’asphalte standard. Ce sont au total 5 875 mètres carrés qui ont été recouverts de panneaux photovoltaïques miniaturisés. Le tronçon comprend actuellement deux voies rapides et une voie d’urgence.

La société Qilu Transporation Development Group, qui a réalisé l’installation, espère produire chaque année 1 000 mégawattheures, soit l’équivalent de la consommation électrique de 800 foyers chinois.

Une électricité à l’usage de l’autoroute

L’électricité produite a en fait une autre destination : elle doit servir à alimenter l’éclairage de l’autoroute, ainsi que les panneaux de signalisation, et à fournir de l’énergie à la vidéosurveillance, aux tunnels et au péage. L’excédent, s’il y en a, sera injecté dans le réseau électrique de l’Etat.

A terme, assure le Qilu Transporation Development Group, l’autoroute solaire permettra également de recharger par induction les véhicules électriques qui l’emprunteront, et même de faire fondre la neige sur la chaussée.

Comme une autoroute normale

Un conducteur, interrogé par la télévision chinoise, affirme qu’il est possible d’y conduire « à plus de 100 km/h en toute sécurité » et ajoute qu’il « n’y a aucune différence avec une autoroute classique. La distance de freinage est presque identique aussi. » Il ne parle toutefois pas du bruit, dont se plaignaient les riverains de la portion de route solaire française, et qui avait contraint les responsables à limiter la vitesse à 70 km/h.

La société n’a pas révélé le coût de cette installation. Elle se contente d’indiquer qu’il atteignait la moitié de celui des projets similaires dans les pays étrangers. « Ce projet permettra d’économiser de l’espace sur les fermes solaires et de faire diminuer les distances de transmission« , a déclaré Xu Chungu, le PDG du groupe.

Seul problème à signaler : à peine 5 jours après son inauguration, le tronçon a été vandalisé, ce qui va obliger la société constructrice à investir dans des barrières de sécurité.

Sources : Novethic, Caradisiac, BFMTV

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.