Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Prime à la casse doublée pour les chaudières à fioul : un cadeau ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Chaudiere condensation fioulLes professionnels du fioul ont récemment annoncé doubler la prime à la casse pour les anciennes chaudières de la mi-septembre à la mi-novembre. Mais l’organisation de consommateurs Que Choisir s’interroge sur ce « cadeau » et propose de bien examiner toutes les autres solutions avant de l’accepter.

La prime à la casse s’adresse aux propriétaires de chaudière à fioul âgée de plus de 15 ans. S’ils la remplacent pour un modèle à condensation, de meilleure efficacité énergétique, ils perçoivent une prime de 700 €, financée par le fabricant de chaudière et le distributeur de fioul. Ils ne font en fait que répondre à leurs obligations en matière de certificats d’économie d’énergie, en récupérant ceux auxquels la pose d’une chaudière performante donne droit. C’est a priori sympathique, mais il est inutile de les remercier, précise Que Choisir qui ajoute que c’est donc du gagnant-gagnant et non un cadeau.

Faut-il saisir cette opportunité ? Seulement après avoir envisagé toutes les alternatives possibles : en effet, si la chaudière fioul à condensation peut faire économiser 30 % d’énergie voire plus par rapport à un modèle ancien, elle coûte au minimum entre 4 000 € et 6 000 €. D’autre part, le prix du fioul domestique a flambé depuis 2003, suivant en cela celui du pétrole (+293 %), et cette hausse devrait se poursuivre.

Que Choisir conseille donc d’examiner d’autre solution : oublier le propane, commercialisé lui aussi à un prix prohibitif, mais par contre se tourner, si possible, vers le gaz naturel, « l’énergie de chauffage la plus compétitive. » Il faut toutefois que le quartier dans lequel on habite soit raccordé au réseau, ce qui est de plus en plus courant en zone urbaine. Cela présente plusieurs avantages : chaudière moins coûteuse, énergie aussi et gaz moins polluant que le fioul.

Sinon, on peut aussi se tourner vers les énergies renouvelables, et notamment la biomasse, avec une chaudière automatique à bois granulés. Elle présente un bon rendement et une facilité d’emploi certaine, mais « le crédit d’impôt a fondu » et elle coûte encore cher. Et encore faut-il disposer d’un espace de stockage suffisant et, pour en profiter pleinement, vivre dans une région où la filière bois est bien structurée.

Si aucune autre solution ne peut être envisagée, en tout dernier recours, on peut effectivement profiter de cette offre si l’on possède une chaudière à fioul ancienne. Que Choisir rappelle qu’un crédit d’impôt de 10 % s’y ajoute.

Source : Que Choisir

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Prime à la casse doublée pour les chaudières à fioul : un cadeau ?”

  1. Et pourquoi exclure totalement l’électrique, en particulier les pompes à chaleur ?
    Ou bien encore le chauffe-eau solaire ?
    Et/ou surtout, voir combien peut-être gagné sur la consommation en isolant mieux, les habitations chauffées au fioul étant souvent les plus anciennes et très mal isolées, au point que d’énorme progrès sont souvent possible en améliorant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.