Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Prime énergie : pour la toucher, encore faut-il la demander !

prime énergieLorsque l’on réalise des travaux d’isolation dans sa résidence principale, ou encore lorsque l’on change un équipement de chauffage vétuste contre un système plus performant, on a droit à une prime d’énergie, qui s’ajoute au crédit d’impôt de 30 % (le Cite : crédit d’impôt pour la transition énergétique). Mais encore faut-il la réclamer et essayer de se retrouver dans un dispositif assez complexe. Que Choisir a fait le point sur les différentes façons de l’obtenir.

Isolation des combles, de la toiture, des murs, du plancher bas, changement pour une chaudière à condensation, tous ces travaux d’économies d’énergie des particuliers génèrent des certificats d’économie d’énergie, qui intéressent les « obligés » (les vendeurs d’énergie : électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestiques et carburants automobiles). Ceux-ci, pour les obtenir, doivent en effet promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients, dont les particuliers.

Pour obtenir cette prime énergie, on peut donc s’adresser directement à un obligé : la grande distribution (Auchan, Carrefour, Leclerc…) et les grandes surfaces de bricolage (Leroy Merlin, …), les fournisseurs d’énergie (Total, GDF Suez, etc.) ou encore à une structure collective telle que Quartum. On peut aussi la demander à un site internet spécialisé dans le business des certificats d’économie d’énergie (Calculeo.fr, Primesenergie.fr, Ceenergie.com…). Mais l’association de consommateurs a comparé les offres et constatent que toutes ne se valent pas, puisque les écarts peuvent aller jusqu’à 50 % de différence pour les mêmes travaux, isolation ou chauffage. Il vaut donc mieux se renseigner auprès de plusieurs obligés, ou sur plusieurs sites, afin de voir qui est le plus avantageux « car, une fois la demande de prime déposée, on ne peut plus changer« .

Selon Que Choisir, s’adresser à l’artisan ou  à l’entreprise qui va réaliser les travaux est plus aléatoire : « Pour être sûr que la réduction accordée par l’entreprise ou l’artisan soit une vraie rétribution des certificats d’économie d’énergie, il faut jouer fin. Autrement dit s’être renseigné sur le montant qu’on pourrait obtenir en prime énergie, et aborder ce point seulement une fois que le prix a été négocié. »

Source : Que Choisir

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Prime énergie : pour la toucher, encore faut-il la demander !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.