Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Prix EDF Pulse : la 3ème édition du concours

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Afin de soutenir l’innovation, EDF lance la troisième édition des Prix EDF Pulse : un concours qui a pour ambition de valoriser et apporter un appui concret aux start-up qui se mobilisent, créent et inventent aujourd’hui le monde de demain. Après deux éditions couronnées de succès, celle de 2016 permet à EDF de continuer dans sa volonté d’identifier, d’accompagner les projets les plus porteurs de progrès et de nouer des liens plus forts avec l’écosystème européen de l’innovation. Les six projets finalistes de cette année ont été annoncés, et chacun peut d’ores et déjà voter pour le ou les projets de son choix (un par catégorie).

Les Prix EDF Pulse s’adressent donc aux start-up européennes, dont ils se proposent de mettre en lumière les projets les plus innovants, utilisant l’électricité : ils accompagnent les équipes lauréates dans la durée, grâce d’une part à une dotation financière et d’autre part à une campagne de communication qui les aide à se faire connaître et à trouver des investisseurs.

Pour concourir, les jeunes entreprises doivent développer un projet dans l’une des trois catégories suivantes : l’habitat connecté (pour un habitat plus sûr, plus confortable, plus autonome et plus économe en énergie), l’E-santé (pour des innovations en faveur de la santé et de l’autonomie des personnes dépendantes) ou la ville bas-carbone (pour l’efficacité énergétique des villes et leur impact environnemental).

Pour la catégorie « l’habitat connecté », les deux projets retenus sont :

  • Ecoisme : qui distingue et suit la consommation électrique de chaque appareil électroménager d’un foyer et émet des recommandations pour économiser de l’énergie. Le boitier Ecoisme se connecte simplement au compteur électrique et au routeur wifi. Ecoisme offre un suivi précis et une meilleure maîtrise de la consommation d’énergie.
  • Minut : Start-up à l’origine du projet “Point”, un capteur qui analyse ce qui se passe autour de lui. Il n’utilise pas de caméra mais des capteurs de pression, de température, d’air et d’humidité ainsi qu’un capteur de son extrêmement précis. Point identifie des événements comme un bris de glace, de reconnaître l’ambiance sonore d’une pièce et détecte différents types de fumée. Il notifie l’utilisateur via une application mobile. Point est une solution non intrusive de home monitoring.

Les finalistes de la catégorie « l’E-santé » sont les suivants :

  • Biomodex : La startup conçoit des maquettes de simulation chirurgicale imprimées en 3D à partir de l’imagerie médicale. Les maquettes de simulation génériques sont dédiées à la formation des chirurgiens, et les maquettes « patient spécifique » servent à l’entrainement préopératoire pour simuler une opération complexe (réduction des erreurs médicales : 400k/an aux USA, 3è cause de décès). BIOMODEX est une plateforme technologique visant à répondre à tous les besoins exprimés par l’industrie de la chirurgie.
  • Leka : Leka est un jouet intelligent sphérique, autonome, interactif et sensoriel. C’est un ami d’un genre nouveau à destination des enfants autistes. Conçu pour un éveil ludique, il est stable et ses mouvements sont prévisibles, ce qui rassure l’enfant. Il a été développé avec l’aide de spécialistes et de thérapeutes. Ce robot joue avec l’enfant, change de couleur et émet des sons pour réduire l’anxiété. Leka fait le pont entre les enfants autistes et leur entourage, facilitant l’interaction et la communication.

Enfin, dans la catégorie « la ville bas-carbone », les deux projets suivants sont finalistes :

  • Kara : Kara est un capteur qui identifie tout type de mouvements dans les 35m autour du lampadaire et détermine grossièrement la trajectoire et la masse de l’objet. Il pilote l’intensité d’éclairage en fonction du besoin (intense pour piétons, réduit pour véhicules, etc). Kara génère jusqu’à 70% d’économies sur la facture EDF, et donc sur les impôts locaux.
  • Montoitvert : L’entreprise propose des dalles de fibres végétales thermoliées permettant de végétaliser les toitures. Ces dalles sont destinées à contenir un substrat qui servira de support au développement de plantes adaptées aux toitures végétales. Les dalles pré-cultivées sont ensuite posées en toiture sur un tapis auto irrigué. Vertige souhaite améliorer l’isolation des habitations en créant des îlots de fraîcheur.

Pour voter pour la start-up de son choix, rendez-vous sur les réseaux sociaux avec le # associé au nom du projet + #edfpulse.

Source : EDF Pulse

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.