Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Produits chimiques : l’étiquetage évolue

Depuis le 1er juin 2015, tous les produits chimiques (substances et mélanges) doivent présenter une étiquette de danger conforme au règlement CLP (« Classification, Labelling and Packaging »). Impliqué dans le commerce des produits chimiques ou simple utilisateur, nous sommes tous concernés. Afin de se repérer dans les neuf nouveaux pictogrammes de danger, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) publie un ensemble d’outils de sensibilisation : affiches, dépliants et même une vidéo et un quizz qui permettent d’aborder le sujet de façon ludique.

Ces pictogrammes apparaissent progressivement sur les étiquettes d’avertissement de tous les produits chimiques : depuis le 1er décembre 2010, ils doivent déjà figurer sur les étiquettes de substances, mais depuis le 1er juin, ils doivent aussi être apposés sur les étiquettes de mélanges de substances. Cependant, certains dangers n’étant pas symbolisés par un pictogramme, l’INRS conseille vivement de continuer à lire entièrement l’étiquette des produits chimiques.
etiquettage des produits dangereux source INRS

Les neuf nouveaux pictogrammes apparaissent en noir sur fond blanc, dans un losange ocre et expriment soit un danger pour la santé ( exemples : « je tue », « je nuis gravement à la santé » ), ou des dangers pour la santé et l’environnement ( exemple : « j’altère la santé ou la couche d’ozone » ,  symbolisé par un point d’exclamation ), ou simplement pour l’environnement ( exemple : « je pollue » ), ou encore des dangers physiques ( exemples : « je suis sous pression » , « je fais flamber » , « je flambe » , « j’explose » ) ou enfin des dangers physiques et pour la santé ( exemple : « je ronge » ).

Ces pictogrammes sont associés aux produits chimiques en fonction des dangers qu’ils présentent. Certains symboles ressemblent à ceux que l’on avait l’habitude de rencontrer (les anciens symboles noirs sur fond jaune), mais ils ne représentent pas forcément les mêmes dangers et ne sont pas systématiquement associés aux mêmes produits chimiques. Les étiquettes portant ces nouveaux pictogrammes sont suivis de la mention d’avertissement « DANGER » ou « ATTENTION » (le mot « DANGER » est associé aux produits chimiques les plus dangereux). De nouvelles phrases types y remplacent celles que nous avions l’habitude de lire. Certaines d’entre elles (notamment les mentions de danger) continuent de renseigner sur les dangers ; d’autres phrases (essentiellement les conseils de prudence) indiquent toujours comment bien stocker, manipuler, éliminer les produits chimiques, que faire en cas de fuite ou d’accident.

Source : INRS

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Produits chimiques : l’étiquetage évolue”

  1. Merci beaucoup pour le partage qui permet de comprendre un peu mieux ce que l’on achète.
    Savez vous comment sont controler les entreprises qui fabrique les emballages pour de tels produits?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.