Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Projet Campbell Creek : des robots pour évaluer les dépenses énergétiques des humains

campbellcreekLe projet Campbell Creek, du nom de cette banlieue résidentielle de l’état du Tennessee où était menée l’expérience, a permis pendant 6 ans d’étudier les dépenses énergétiques d’une famille américaine moyenne, dans trois maisons bâties avec des matériaux différents et habitées par des… robots. C’est un institut de recherche américain sur l’électricité, l’Oak Ridge National Library (ORNL) qui a conçu ce projet d’études de longue haleine.

Durant six années, les robots ont donc simulé la vie quotidienne d’une famille moyenne. Ces « résidents virtuels » ne se contentaient pas de consommer de l’énergie : pour pousser plus loin le réalisme, ils produisaient aussi de la chaleur « humaine » et de l’humidité pour simuler la sueur et la respiration, dans l’exacte quantité d’une famille américaine moyenne. Les lumières s’allumaient à la tombée de la nuit, lave-linge et sèche-linge se mettaient en route plusieurs fois par semaine, la baignoire se remplissait quotidiennement, le réfrigérateur s’ouvrait et se ferait plusieurs fois dans la journée, les téléviseurs restaient allumés plusieurs heures, bien qu’aucun humain ne vive dans les locaux. “L’ensemble des résidents devaient avoir une action identique (aux humains) dans leur consommation énergétique”, précise Patrick Hugues, le directeur de l’ORNL chargé p l’expérience.

La première maison étudiée, ou maison-témoin, répondait aux normes standard et était représentative des habitations classiques outre-Atlantique. La seconde intégrait des technologies d’économies d’énergie, la troisième était quant à elle alimentée par des panneaux solaires de 2,5 kW. Les « familles » habitant dans chaque maison suivaient strictement le même protocole, afin que la simulation d’un foyer américain y soit rigoureusement identique.

Ces six années d’expérimentation ont permis de déterminer, on s’en doute, que la plus économe était la maison équipée de panneaux solaires. Mais elle a aussi permis des comparaisons intéressantes. En effet, si la seconde maison permettait déjà de réaliser 37 % d’économies d’énergie, par rapport à la maison-témoin, la maison solaire en consommait 55 % de moins, grâce à l’électricité produite par ses panneaux solaires.

Sources : Techniques de l’ingénieur, Nouvelles Aujourd’hui

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Projet Campbell Creek : des robots pour évaluer les dépenses énergétiques des humains”

  1. Très intéressant ! Peut être que les résultats de cette étude encourageront les ménages à avoir une maison moins énergivore. En plus, avec toutes les aides financières disponibles en ce moment il faut en profiter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.