Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Promotelec : Premières Assises Electricité et Habitat

Assises PromotelecL’association Promotelec, dont l’objet est de promouvoir les usages durables de l’électricité dans le bâtiment résidentiel et le petit tertiaire, a récemment organisé les premières assises « Electricité et Habitat : l’engagement pour un habitat sûr, adapté à chacun et économe ». Elles réunissaient des élus, des professionnels du bâtiment et de l’électricité et des associations de consommateurs et se sont articulées autour de trois thèmes : la sécurité électrique des logements, leur adaptation aux nouvelles attentes de la société et le passage du rêve à la réalité pour un habitat énergétiquement efficace et économiquement accessible. Les intervenants ont signé en conclusion un manifeste qui rassemble les engagements et les propositions évoquées lors de ces assises.

Un habitat sûr

Dans le domaine de la sécurité électrique des habitats, le constat de départ a de quoi inquiéter : 66 % des logements anciens vendus en 2009 et 2010 n’étaient pas en sécurité électrique. L’objectif est de rendre sûr chaque logement vendu ou loué en 2020. Pour y parvenir, les participants ont pris des engagements : renforcer l’information des Français aux règles essentielles de la mise en sécurité électrique et valoriser les professionnels qualifiés pour mettre en sécurité électrique les logements.

Ils ont également proposé d’étendre le diagnostic électrique obligatoire aux baux et aux parties communes d’immeubles collectifs d’habitation et de renforcer et coordonner les statistiques au sein de l’Observatoire National de la Sécurité Electrique (ONSE).

Un habitat adapté à chacun

Pour ce deuxième thème, les assises partent de deux constatations : 90 % des personnes âgées de plus de 60 ans vivent à domicile et souhaitent y rester, des solutions domotiques existent et peuvent les y aider, mais d’autre part, 61 % des Français estiment leur vitesse de connexion à Internet insuffisante, ce qui peut ralentir le recours à ces solutions. Pour adapter l’habitat aux besoins de chacun, l’objectif est donc de faire connaître aux Français les solutions domotiques et de très haut débit leur correspondant. Les engagements pris consistent à renforcer l’information et la sensibilisation des Français aux bénéfices apportés par la domotique et le très haut débit et d’accroître le nombre d’installateurs et de prescripteurs formés sur la domotique et le très haut débit.

Les propositions correspondantes consistent à définir, pour tout logement, un niveau d’équipement standard en domotique et réseaux de communication et de renforcer la coopération avec les acteurs opérationnels du maintien à domicile.

Un habitat économe

Dans ce domaine, les chiffres sont connus et les assises les rappellent :  43 % de l’énergie en France est consommée par le bâtiment. Les objectifs sont tout aussi clairs : avoir réduit, dans le bâtiment en 2020, les consommations d’énergie de 38% et les émissions de CO2 de 50%. Les participants aux assises s’engagent à renforcer l’information et la sensibilisation des Français sur les solutions performantes et les gestes adaptés pour réduire leurs consommations d’énergie et d’émissions de CO2 et d’accompagner et valoriser les professionnels experts en rénovation énergétique.

Ils proposent pour cela de systématiser l’affichage et la communication des émissions de CO2 du bâtiment auprès de ses occupants et de mettre en cohérence les exigences de la réglementation thermique (RT2012 actuellement) et du Diagnostic de Performance énergétique (DPE).

Source : Promotelec

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.