Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Que faire des éoliennes en fin de vie ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Parc d'éoliennes en Ecosse

Les premiers parcs éoliens ayant été construits dans la fin des années 70 en Europe, beaucoup d’éoliennes sont déjà arrivées en fin de vie. Ainsi celles à Dumfries et Galloway (Ecosse), installées au milieu des années 90, qui doivent être remplacées par de nouvelles turbines plus performantes et pour lesquelles la BBC a enquêté sur des possibilités de réutilisation. Il en existe déjà quelques exemples, au Danemark et aux Pays-Bas notamment, pour le reste libre place à l’imagination et la créativité !

Des pales non recyclables

Selon la BBC, les éoliennes sont constituées à 75 % de matériaux recyclables, y compris les tubes en acier qui forment la tour. Mais ce n’est pas le cas des pales : trois pales de 17 m par éolienne, en plastique renforcé de fibres de carbone qui ne peuvent pas être facilement recyclées. Il est en effet compliqué de séparer la résine de la fibre de verre ou de carbone qui les composent. Or un récent rapport de Zero Waste Scotland a estimé que jusqu’à 5 613 turbines seront déclassées entre 2021 et 2050, générant entre 1,25 million et 1,4 million de tonnes de matériaux.

C’est pourquoi le propriétaire des centrales, Fred Olsen Renewables, un opérateur d’énergie verte, souhaite trouver des moyens créatifs et durables pour s’assurer que tous les éléments des éoliennes ne finissent pas dans les décharges. Ainsi les tours et les pales pourraient être transformées en terrains de jeux, en murs d’escalade, en parc de skate voire en passerelles piétonnes. Et des idées sont même apparues pour réutiliser la nacelle.

Tour, pales et nacelles réutilisables ?

Pour les pales, on a déjà des exemples de réutilisation. Ainsi aux Pays-Bas par exemple, des pales d’éoliennes déclassées ont été utilisées pour construire des terrains de jeux à Rotterdam et Terneuzen. Et dans le port d’Aalborg – qui prétend être le premier port neutre en carbone du Danemark – un abri à vélos a été construit à partir d’une lame désaffectée.

Parc de jeux à Rotterdam

Quant aux tours, elles pourraient être aménagées en parcs de skate, en escaliers en colimaçon, en abris pour animaux sauvages, en murs d’escalade, ou encore en jardinières ou mangeoires pour le bétail. Et les nacelles pourraient avantageusement remplacer les mobiles homes dans les campings.

Une économie circulaire pour les éoliennes

Les propositions – qui incluent l’utilisation des pales pour créer des sièges publics, des brise-vent et des passerelles – forment désormais la base d’une consultation pour recueillir les idées et les opinions. En tout cas, Zero Waste Scotland salue cette initiative : « Le travail de Fred Olsen sur la réutilisation des matériaux des éoliennes déclassées en Écosse est un exemple fantastique de notre économie circulaire croissante, et nous prévoyons des projets similaires en Écosse au cours des 10 à 20 prochaines années ».

A noter : Siemens vient d’annoncer avoir trouvé une nouvelle résine, qui présente les mêmes avantages que l’ancienne et permet un recyclage des pales d’éoliennes. Il suffirait de tremper les pales dans un bain acide chauffé pour séparer les deux composants. Ceux-ci pourraient ensuite être réutilisés pour fabriquer de nouveaux produits comme des coques de bateaux. En attendant, les pales existantes on toujours un avenir en réutilisation.

Sources : BBC, Actu-Environnement

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.