Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Quelles aides financières pour la rénovation énergétique d’un logement ? 1- L’éco-prêt à taux zéro

L’efficacité énergétique passe par une rénovation thermique de très nombreux logements du parc immobilier français. Celle-ci permet à la fois de vivre dans des conditions plus confortables, de réaliser des économies importantes sur le budget énergie des ménages et, à son niveau de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre le changement climatique qu’elles entraînent. Il s’agit aussi d’un investissement rentable puisque, d’une part, le coût de l’énergie augmente et, d’autre part, il valorise le logement à la revente.

De nombreuses aides financières existent et peuvent même pour certaines se cumuler pour améliorer la qualité thermique du logement, tout en limitant l’impact sur le budget des ménages. Et quels que soient les besoins, il y en a forcément une qui correspond à la situation spécifique de chaque foyer. eco-ptzPeut-être l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ?

L’éco-prêt à taux zéro, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit, comme son nom l’indique, d’un prêt à taux d’intérêt nul qui permet de financer des travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique d’une habitation, y compris les travaux complémentaires qu’ils risquent d’entraîner (électricité, peinture) et les frais d’études.

Il peut atteindre un maximum de 30 000 € par logement si les travaux constituent un bouquet, c’est à dire au minimum deux types de travaux différents d’une liste préétablie (voir ci-dessous), ou bien si les travaux permettent de réduire la consommation d’énergie annuelle du logement au-dessous d’un niveau fixé par les textes officiels.

La durée de remboursement se situe entre 3 ans (durée minimale prévue par les textes) et 10 ans, voire 15 ans si le bouquet de travaux en comporte au minimum trois.

Attention ! Pour bénéficier de ce prêt, il faut recourir à des professionnels détenant la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) : un annuaire de professionnels RGE permet de trouver des entreprises répondant aux besoins de chacun.

Ce prêt existe aussi pour l’Outre-mer, adapté aux conditions climatiques. Les travaux éligibles sont donc différents.

L’éco-prêt à taux zéro, pour qui est-ce ?

Ce prêt est accessible à tous les propriétaires, occupants ou bailleurs (pour peu qu’ils louent leur logement à titre de résidence principale), de bâtiments achetés ou édifiés avant le 1er janvier 1990, sans condition de ressources ou de revenu maximal.

Il en existe un spécifique pour les syndicats de copropriétaires depuis 2014, dès lors qu’il compte 75% de quote-parts dédiées à des résidences principales. Celui-ci peut atteindre un montant maximum de 10 000 € par logement, avec une seule action suffisante pour en bénéficier, et même 30 000 € si le syndicat décide de réaliser trois actions de travaux. Il doit porter sur les équipements communs ou constituer des travaux d’intérêt collectifs sur les parties privatives.

L’éco-prêt à taux zéro, pour quelle catégorie de travaux ?

La liste établie comprend les éléments suivants :

  • isolation de la toiture ;
  • isolation des murs extérieurs ;
  • remplacement des portes, fenêtres et portes-fenêtres extérieures
  • installation ou remplacement de systèmes de chauffage (associés le cas échéant à des systèmes de ventilation performants) ou de production d’eau chaude sanitaire performants ;
  • installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Attention ! Les travaux complémentaires induits par les travaux de rénovation énergétique ne peuvent pas être considérés comme une action du bouquet de travaux.

L’éco-prêt à taux zéro, cumulable avec d’autres aides ?

A compter du 1er mars 2016, les particuliers pourront désormais cumuler l’éco-PTZ et le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) sans conditions de ressources.

Il peut être aussi cumuler avec le prêt à taux zéro (PTZ), les aides de l’agence nationale de l’habitat (Anah), celles des collectivités territoriales ainsi qu’avec les certificats d’économie d’énergie.

Pour tout savoir sur l’éco-prêt à taux zéro et les travaux concernés, prendre rendez-vous avec un conseiller en appelant le 0 810 140 240 (0,06 € par minute + prix d’appel) ou consulter la carte des Points rénovation info service.

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *