Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Qui boit quelle eau ?

enquete Que Choisir sur la qualité de l'eau du robinetL’eau du robinet est très surveillée en France, comme dans tous les pays développés, mais les consommateurs ne sont pas toujours au clair sur sa qualité. Pourtant, des moyens existent pour savoir si l’eau que l’on consomme localement est conforme ou non aux normes de qualité en vigueur. Ainsi l’UFC Que Choisir révélait en 2012, dans un rapport sur la qualité de l’eau, que près de 1,5 million de Français continuaient de payer pour une eau non conforme et mettait parallèlement en place une cartographie de la qualité de l’eau commune par commune. Le Ministère de la Santé présente lui-aussi une cartographie de la France qui donne, au niveau communal, des précisions sur l’eau du robinet, au travers de différents paramètres et de leur valeur.

La cartographie de l’association de consommateurs utilise les résultats observés pour les 6 contaminants analysés (nitrates, pesticides, bactéries coliformes, sélénium, aluminium et radioactivité) qui ne préjugent pas des niveaux de qualité pour les autres paramètres examinés dans le cadre des contrôles officiels. Elle indique cependant clairement, grâce à un ensemble de pictogrammes, la qualité de l’eau : du vert pour une eau « bonne » au noir pour une « très mauvaise » en passant par le passable, le médiocre ou le mauvais, voire même (en blanc) une absence d’analyse. Elle y ajoute l’évolution par rapport à la précédente analyse. Il est ainsi facile de se situer, même si, pour les scientifiques, les détails manquent. Mais cette cartographie s’appuie sur les résultats publiés sur le site du Ministère de la Santé, et là, ceux qui s’y intéressent pourront trouver tous les détails.

Car, sur ce site, on trouve tous les résultats sur l’eau que l’on consomme chaque jour avec les résultats calculés des paramètres vérifiés. La présentation est à plus classique et le commun des mortels ne peut guère s’y repérer que sur le commentaire de conformité. Pour la commune sélectionnée, s’affiche d’abord un tableau donnant des indications, pour certaines bien pratiques comme le lieu de prélèvement et le responsable de distribution pour la commune et qui ne sont pas toujours facilement identifiables lorsque l’on n’habite pas la commune. Suivent un résumé de la conformité (la partie la plus facilement compréhensible pour les non-spécialistes) comme « Eau d’alimentation conforme aux exigences de qualité en vigueur pour l’ensemble des paramètres mesurés » par exemple, et un tableau reprenant les paramètres analytiques avec leur valeur, leur limite de qualité le cas échéant et la référence de qualité. Mais certains paramètres ne se retrouvent pas partout : ainsi les nitrates, non calculés dans certaines régions, ou la couleur qui devient coloration (?) dans d’autres communes.

Muni de ces deux cartes, chacun peut ainsi se faire une idée précise de l’eau qu’il boit chaque jour. Mais, hors alerte préfectorale pour une eau non potable pour une raison ou une autre, le premier critère de chacun reste la dégustation.

Sources : Ministère de la Santé, UFC Que Choisir

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.