Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Réchauffement climatique : 5 % de chances de le limiter à 2°C

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Dans l’Accord de Paris, la Communauté internationale s’est engagée à faire tout son possible pour limiter le réchauffement climatique en-deçà de 2°C et à « poursuivre ses efforts pour limiter la hausse à 1,5°C » d’ici la fin du siècle. Mais une équipe de chercheurs basée aux Etats-Unis estime qu’il existe seulement 5 % de chances de remplir l’objectif de 2°C et 1 % pour celui de 1,5°C.

L’étude, parue dans la revue Nature Climate Change du 31 juillet, utilise les projections de croissance de la population mondiale pour estimer les futures émissions de gaz à effet de serre qu’elle entraîne. En effet, selon les Nations-Unies, cette population, actuellement de 7,5 milliards de personnes, doit atteindre 11,2 milliards d’ici 2100, augmentant encore la pression sur les ressources énergétiques. L’étude intègre toutefois les efforts pour limiter l’utilisation des énergies fossiles.

Sur la base de ces données, selon les scientifiques, « l’augmentation de la température est probablement de 2°C à 4,9°C, avec une valeur médiane à 3,2°C. » Leur scénario ne se fonde pas sur la pire des cas avec une consommation d’énergie toujours aussi importante. Malgré cela, les chances de limiter de limiter le réchauffement de la planète à 2°C ne s’élèvent pas au-dessus de 5 %. Quant à celle de le maintenir à 1,5°C, elles ne sont que de l’ordre de 1 %.

En effet, les chercheurs ne prévoient pas la possibilité d’un basculement massif et soudain vers les énergies renouvelables. « Atteindre l’objectif d’un réchauffement inférieur à 1,5°C suppose que l’intensité de carbone baisse bien plus vite que dans le passé récent » précisent-ils.

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), référence en ce qui concerne les travaux en matière de climat, préconise une diminution de 40 % à 70 % des émissions de gaz à effet de serre provenant des énergies fossiles d’ici à 2050 par rapport à leur niveau de 2010. L’Accord de Paris reste un peu plus flou, puisque les signataires se fixent comme objectif que les émissions atteignent leur pic « dès que possible. »
Les principaux pays émetteur de CO2
Source : Le Monde, Futura Sciences

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

3 réponses sur “Réchauffement climatique : 5 % de chances de le limiter à 2°C”

  1. Ce qui me tue c est que nous savons tous que nous allons droit dans le mur et les initiatives sont encore trop peu nombreuses malheureusement pour avoir un impact. Que faire pour que les politiques se bougent ? Le president americain par exemple ne parait pas prendre conscience du probleme. L humain tue actuellement l humain pour la croissance economique et la remuneration d actionnaires… incroyable tout de meme.

  2. Je vous présente un livre qui vient de paraître : Stopper le réchauffement climatique – Propositions concrètes.
    La démarche du livre est constructive, pédagogique et chiffrée, montrant qu’il est possible de contrer le réchauffement climatique et d’inverser la tendance, grâce notamment aux énergies sans carbone. Je prévois évidemment une reforestation française.
    Si vous le souhaitez, je peux vous fournir le livre en format PDF. Le résumé du livre figure ci-dessous. Je suis disponible pour en parler avec vous.
    Jean-Charles Piketty
    Résumé du livre :
    Face au réchauffement climatique, nous devons réduire massivement nos émissions de gaz à effet de serre, mais nous n’en prenons pas le chemin. Il est nécessaire de proposer un objectif très ambitieux. Ce haut niveau d’exigence est décisif car il va permettre de découvrir des solutions auxquelles nous ne pensons pas.
    L’auteur fournit une méthode avec les éléments chiffrés sur l’énergie et les quantités d’émissions de gaz à effet de serre. Il explique les solutions concrètes proposées dans tous les secteurs d’activité. Par exemple, dans le secteur des transports, l’aménagement des infrastructures routières rend possible la généralisation des véhicules électriques.
    La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de réussir à contrer le réchauffement climatique sans remettre en cause notre système et notre mode de vie. Par exemple, chacun de nous pourra continuer à disposer d’une voiture individuelle.
    L’auteur définit ainsi un projet de transformation énergétique sans précédent. Nous pourrions ainsi être les pionniers en montrant comment franchir un pas important vers le refroidissement climatique. Ce livre offre une vision claire du problème et s’adresse à tous les citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.