Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Réduction des émissions de CO2 : les Japonais sont priés de se coucher plus tôt

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Japonais qui devrait aller se coucher plus tot

Le gouvernement japonais vient de lancer une campagne incitant les habitants du pays à aller au lit une heure plus tôt. Veiller fait consommer trop d’électricité et donc émettre trop de dioxyde de carbone, mieux vaut, selon le ministère de l’environnement nippon, profiter d’une heure de jour de plus le matin.

Les Japonais veulent réduire de 25 % leurs rejets de CO2 par rapport à 1990. Partant de la constatation que la population produit 20 % de ses émissions de carbone dans l’heure précédant son coucher, le gouvernement estime en effet que si elle calquait ses activités sur les heures d’ensoleillement, des économies substantielles pourraient être réalisées. Les émissions des ménages représentent 20 % des émissions totales du pays.

Trop de télé, d’ordinateurs, de lumière donc dans l’heure précédant le coucher. La campagne baptisée « Défi du Matin » encourage ainsi les couche-tard à profiter d’une heure gagnée le matin pour se lancer dans de nouvelles activités : yoga, jogging ou encore petit déjeuner consistant. Ce changement d’habitudes pourrait entraîner, selon les calculs du gouvernement, une réduction de 85 kg  par an et par famille des émissions de dioxyde de carbone.

Que cette campagne intervienne à la période où les jours sont les plus longs peut surprendre : les Japonais profitent en fait de la lumière du jour. Mais la mesure de changement d’heure appliquée dans tous les pays européens, pour des raisons d’économies d’énergie justement, n’existe pas au Japon.

Le gouvernement nippon n’en est pas à son coup d’essai  pour inviter les Japonais à changer leurs mauvaises habitudes : il y a cinq ans déjà, il recommandait aux hommes d’affaires de porter des chemises à manches courtes (une révolution !) pour travailler en été, afin d’économiser l’électricité demandée massivement par les climatiseurs aux heures de bureau. Quand on veut réduire son impact carbone, il faut s’en donner les moyens !

Sources : Aujourd’hui le Japon, Maxisciences

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.