Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Comment réduire la pollution de l’air intérieur ? Un guide Qualitel

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Qu’est-ce que la qualité de l’air intérieur ? Par quoi est-il pollué ? Quelles en sont les conséquences ? Comment peut-on réduire cette pollution ? Autant de questions auxquelles cherche à répondre l’association Qualitel en publiant le guide Comment réduire la pollution de l’air intérieur ? et en délivrant de nombreux conseils pour une meilleure qualité de l’air intérieur.

La qualité de l’air, un sujet mal connu

La qualité de l’air intérieur (QAI) est encore un sujet mal connu du grand public. Elle ne fait d’ailleurs pas partie des principales préoccupations des Français en ce qui concerne leur logement. Pourtant, nous passons la majeure partie de notre temps dans des espaces clos : logement, transport, bureau, école…Et parfois l’air intérieur peut même être encore plus pollué que celui de l’extérieur !

Dans ces espaces clos, nous sommes exposés à de multiples polluants présents dans l’air ambiant. On ne les perçoit pas nécessairement, mais cela ne veut pas dire qu’ils n’ont aucune conséquence sur nous Au contraire, ils peuvent affecter notre confort, voire, plus grave, notre santé.

De multiples sources de pollution

Ces polluants peuvent être de sources multiples. Ils peuvent provenir de l’extérieur, mais aussi être inhérents à l’espace clos. Polluants liés aux matériaux, aux équipements ou aux bâtiments, ou encore issus de notre usage et de notre comportement, il est essentiel d’en comprendre les causes pour limiter leur présence et préserver ainsi le confort et la qualité de vie chez soi.

Les sources de pllution de l'air

Ce peut être des particules, des composés organiques volatils (COV), mais aussi des moisissures ou des acariens. Le guide définit chacun de ces polluants, en donne les conséquences sur la santé, les sources, la façon de les détecter et enfin comment agir au quotidien pour les réduire.

Des conséquences sur la santé

Ces différents polluants peuvent être à l’origine de conséquences très diverses : simple inconfort ou troubles plus ou moins graves pour la santé. Ils peuvent causer irritations, maux de tête, voire favoriser l’apparition de certaines maladies. On le sait depuis longtemps pour le plomb par exemple, mais d’autres sont tout aussi dangereux. Ces polluants sont aussi responsables de l’augmentation des cas d’asthme et d’allergies que nous constatons depuis quelques décennies.

Pour améliorer la qualité de l’air ambiant, le guide prodigue de nombreux conseils, fait le point sur l’étiquetage des produits de construction (en contact avec l’air), sur leurs émissions de dix polluants volatils qui peut nous permettre de choisir des produits plus « sains » que d’autres, insiste dans tous les cas sur l’importance de l’aération et de la ventilation correcte et régulière du logement.

Il propose aussi un lexique des plus utiles et des liens pour consulter les textes règlementaires, trouver des tests et des conseils pratiques pour améliorer la qualité de l’air chez soi ou encore se référer à des publications et/ou des textes scientifiques.

Source : Qualitel

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.