Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Région Auvergne-Rhône-Alpes, premier territoire hydrogène en Europe ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, forte d’une concentration exceptionnelle de la filière hydrogène (80 % des technologies présentes sur le territoire), a décidé d’en faire une filière d’excellence et de devenir le premier territoire hydrogène en Europe. Elle lance le projet Zero Emission Valley (ZEV), lauréat à l’appel à projet européen Blending Call 2017, afin de dynamiser la mobilité hydrogène.

Il s’agit d’un plan régional pour le déploiement de l’hydrogène, qui a pour objectif de faire de la région le leader de la mobilité hydrogène en Europe, en accélérant le déploiement des véhicules à pile à combustible et de stations hydrogène sur l’ensemble du territoire.

Le projet ZEV repose sur un partenariat entre le public (la Région) et le privé, puisqu’il associe Michelin et Engie en tête, mais aussi d’autres acteurs de la filière présents sur le territoire (Atawey, Symbio…). Il permettra de déployer 1 000 véhicules à pile à combustible « zéro émission » ainsi que 20 stations de recharge à hydrogène et 15 électrolyseurs pour produire de l’hydrogène sans émettre de CO2. Les premières réalisations se concrétiseront dès la fin 2018.

« L’originalité de ce projet réside dans le fait qu’il met fin au fameux « dilemme de l’œuf et la poule » (d’un côté les constructeurs refusaient de fabriquer des véhicules en série tant que l’Etat ne s’engageait pas à mailler le territoire national en stations de recharge hydrogène, et de l’autre l’Etat refusait de débloquer des fonds tant qu’il n’y avait pas de voitures), frein majeur dans le déploiement de l’hydrogène. En effet, le projet ZEV propose la création de stations à hydrogène tout en assurant leur rentabilité économique, par le financement d’une flotte de 1 000 véhicules à pile à combustion » précise le communiqué de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le budget total du projet s’élève à 70 millions d’euros sur 10 ans, dont la subvention européenne de 10,1 millions d’euros. Il sera piloté par la Savoie et Chambéry-Grand Lac. Zero Emission Valley permettra de remplacer 4,3 millions de litres d’essence et d’éviter le rejet de 13 000 tonnes de CO2, mais il devrait aussi se révéler créateur d’emplois.

Sources : Auvergne-Rhône-Alpes, Chambéry-Grand Lac

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.