Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Résidence le Clos Fleuri à Gonfreville l’Orcher : Eco CO2 accompagne des seniors dans l’utilisation d’un nouveau chauffage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Résidence Le Clos Fleuri

Eco CO2 vient de terminer une mission qui sort du cadre de ses activités habituelles auprès de la commune de Gonfreville l’Orcher (Seine-Maritime, près du Havre). Il s’agit d’un accompagnement au changement d’équipement et d’une sensibilisation aux économies d’énergie tout particulièrement de chauffage, auprès de personnes âgées locataires d’un foyer-logement public « Le Clos Fleuri ».

Un changement des systèmes de chauffage

La résidence autonomie Le Clos Fleuri a fait l’objet d’un changement de chauffage dans l’ensemble des logements et des parties communes. Ces travaux sont intervenus en juillet et septembre. Ils avaient pour objectif de réduire les consommations d’électricité en installant des radiateurs plus performants.

Des ateliers et réunions ont été mis en place afin de préparer le changement, d’expliquer la démarche et de proposer des outils de communication entre les résidents et la ville tout au long de cette période de travaux. Puis, il s’est agi de sensibiliser les seniors dans un second temps aux bons gestes à adopter avec les nouveaux équipements.

Un accompagnement en plusieurs phases des résidents

L’accompagnement se faisait sur la base d’une co-construction d’outils avec l’équipe de pilotage de la commune. Il prévoyait, après une phase de diagnostic, une réunion collective de lancement avec les résidents.

Cette rencontre avait pour objectif de leur présenter les travaux ainsi que la démarche d’accompagnement qui visait à s’appuyer sur des « ambassadeurs » volontaires pour représenter les résidents lors des réunions de pilotage et les réunions de suivi de chantier.

L’atelier de sensibilisation, après la pose des radiateurs, a permis de faire le bilan des travaux réalisés, de présenter les nouveaux équipements et sensibiliser les résidents sur les écogestes liés au chauffage pendant toute une journée.

Affichette chauffage

La matinée a été destinée à expliquer les caractéristiques des nouveaux équipements et l’après-midi à une mise en situation. Des petits groupes de seniors étaient conviés dans un logement témoin pour manipuler les nouveaux équipements de chauffage. Des affichettes résumant les bons gestes à adopter ont été distribuées durant l’action.

Globalement, les résidents du Clos Fleuri ont mieux compris le fonctionnement des radiateurs. Echanger de manière individuelle avec une intervenante d’Eco CO2 et des représentants de la ville leur a permis d’acquérir des connaissances et donc des clés pour mieux maîtriser leur chauffage et comprendre son fonctionnement. Grâce aux manipulations, les seniors ont aussi été sensibilisés aux écogestes en matière de chauffage de façon très concrète.

Des résultats mesurés pour la résidence Le Clos Fleuri

L’impact de l’accompagnement sur les résidents du Clos Fleuri a ensuite été mesuré par Eco CO2. Les premières observations pour le mois d’octobre se sont révélées encourageantes même si, compte tenu du manque de recul, il y a lieu de les interpréter avec beaucoup de prudence. 

Il a été constaté une réduction de 6,4 % des usages thermosensibles c’est-à-dire potentiellement liés au chauffage et plus généralement une baisse de 8,8 % de la consommation électrique par rapport à 2020 (à climat équivalent).

Et la satisfaction des personnes concernées ?

Du côté des résidents du Clos Fleuri, les résultats du questionnaire distribué à la fin de la mission montrent de la satisfaction. Il en est de même pour les représentants de la commune de Gonfreville l’Orcher présents au comité de pilotage.

« Le scénario était idéal, à savoir un intervenant extérieur sur une compétence précise », souligne le responsable énergie.

Pour la directrice des résidences autonomie « cette action est positive au niveau des réunions et de l’organisation. On sait mieux comment faire et par où commencer. Le suivi aurait été moins bien fait si nous l’avions fait en interne ».

Et la coordinatrice Vie et Parcours des 60 ans et + du CCAS de conclure : « la prévention intégrée dans les ateliers et les manipulations du chauffage étaient adaptées au public pour leur permettre de mettre un pied dans les économies d’énergie. En prévention on ne pense pas aux outils de cette manière. C’était bien pensé, ça donne du crédit à la ville d’être accompagnée par un intervenant externe spécialisé dans ce domaine ».

Merci à Brigitte et Valérie pour leur participation à cet article !

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.