Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Des résidus de pesticides détectés sur des quantités de fruits et légumes

A quelques jours de l’ouverture du salon de l’Agriculture et de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, l’association Générations Futures publie une étude, un « Etat des lieux », sur les résidus de pesticides présents sur les fruits et légumes non bios commercialisés en France. Et les chiffres sont accablants : on en trouve en moyenne sur 72,6 % des fruits et sur 41,1 % des légumes.

Des données officielles de la DGCCRF

Le rapport a été élaboré sur la base des données officielles produites par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Celles-ci ont permis à l’association de réaliser un classement des fruits et légumes en fonction de la présence de pesticides mesurés et un autre en fonction des dépassements des limites maximales de résidus (LMR) sur la période 2012-2016.

Les résidus de pesticides présents dans les aliments représentent une préoccupation importante chez les consommateurs français et européens : ils y voient un risque alimentaire. A la lumière des mesures effectuées, cette préoccupation paraît pour le moins légitimes.

Des plans de surveillance existent sur la présence de résidus de pesticides dans les fruits, légumes, céréales, infusions, aliments pour bébé. Ils sont réalisés par la DGCCRF. Mais les consommateurs n’en retirent pas une information réellement utilisable. Pour répondre à leur attente, Générations Futures s’est donc lancée dans cette étude sur les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle et leur classement.

Des pourcentages importants de fruits contaminés

Les pourcentages d’échantillons de fruits présentant des résidus de pesticides peuvent se révéler importants pour certains, C’est notamment le cas pour plus de 80 % des raisins, des clémentines, des cerises, des pamplemousses, des fraises et des oranges. Pommes, abricots, citrons et poires les talonnent. Par contre, avocats, kiwis et prunes apparaissent à l’autre bout du classement.

La LMR est dépassée pour 6,6 % des cerises (pourcentage le plus important), mais seulement pour 0,3 % des pêches et nectarines (pourcentage le moins élevé).

pesticides dans les fuits
Pourcentage d’échantillons avec résidus de pesticides quantifiés

Des pourcentages plus modérés pour les légumes

Pour les légumes, le taux de 80 % des échantillons de produits contaminés est dépassé par le seul céleri en branche. Mais les herbes fraîches, les endives et les céleris-raves se tiennent dans un mouchoir de poche, et tous à plus de 70 %. A l’autre extrémité du classement, le maïs, les asperges, les betteraves et les choux-fleurs sont les mieux lotis, avec des taux de contamination en dessous de 7 %.

Pour les légumes, la LMR est dépassée pour près d’un tiers des herbes fraîches et à plus de 10 % pour le céleri en branche et les blettes. Elle n’est jamais dépassée pour les artichauts, les betteraves, le maïs, les pois et le potiron.

Présence de pesticides dans les légumes

« L’effet cocktail »

Certains fruits et légumes contiennent plus d’un résidu de pesticides quantifiés. Et ceux-ci peuvent interagir entre eux, pour avoir des effets additifs ou synergiques plus importants que l’effet de chaque molécule prise isolément : c’est « l’effet cocktail » dont la science commence à montrer la réalité. Mais les données de la DGCCRF ne permettent pas de connaitre la présence de résidus de pesticides aliment par aliment. Cependant, le nombre maximum de résidus trouvés dans un même aliment est de 19 en 2016 !

Deux réactions possibles devant de tels chiffres, quel que soit le produit que l’on achète : le laver très soigneusement ou se tourner vers les produits de l’agriculture biologique !

Source : Générations Futures

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Des résidus de pesticides détectés sur des quantités de fruits et légumes”

  1. « Manger 5 fruits et légumes par jour ! » … avec ou sans pesticides ?
    En rapport avec votre article, une série de dessins clin d’oeil à l’oeuvre de René Magritte « Ceci n’est pas une pomme »
    La légende diffère cependant. Sous l’image d’un fruit ou d’un légume la liste exhaustive des produits phytosanitaires que contiennent pommes, fraises, pomme de terre … :  » Ceci est du Abamectine , Acequinocyl , Clofentézine , Etoxazole … »
    A découvrir la série en cours de réalisation : https://1011-art.blogspot.com/p/hommage-magritte.html

    Bonne dégustation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.