Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

RGPD : Qu’en est-il après plus d’un an d’application ?

RGPDLe Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est entré en application en Europe depuis un peu plus d’un an. Selon la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), qui a fait le point sur cette première année, il est à l’origine d’une « prise de conscience inédite des Français ». Elle se traduit par un nombre record de plainte et de multiples demandes d’information.

Une prise de conscience générale

Professionnels comme particuliers ont en effet pris conscience des enjeux de la protection des données personnelles, en France, comme partout en Europe. Cela se traduit d’une part par un nombre record de plaintes enregistrées : plus de 11 900 en France, soit une augmentation de 30 % en un an, et près de 144 400 au niveau européen.

Cette prise de conscience se manifeste d’autre part dans les sondages. Ainsi un sondage IFOP, réalisé en avril dernier, révèle que 70 % des Français se disent aujourd’hui plus sensibles aux problématiques de protection des données personnelles.

Les professionnel s’informent

Les professionnels s’approprient progressivement les nouveaux dispositifs du RGPD. La CNIL relève 2 044 notifications de violation de données en France et plus de 89 000 au niveau européen. Parallèlement 19 000 délégués à la protection des données ont été désignés par plus de 53 000 organismes.

La CNIL a enregistré, quant à elle, un afflux de demandes d’information de la part des professionnels, souhaitant s’approprier ce nouveau cadre, et qui ont identifié la CNIL comme une source d’information de référence. Du coup, son site a connu au cours de cette année un nombre record de visites : plus de 8 millions, en provenance des professionnels, mais aussi des particuliers.

Des outils d’aide pour le RGPD

L’autorité remarque d’ailleurs que ce nouveau « modèle suscite des intérêts à travers le monde entier ». Alors que 2019 marque l’achèvement de la transition vers le RGPD, elle compte amplifier ses actions d’accompagnement, et notamment envers les start-ups, par l’élaboration de nouveaux cadres de références (référentiels, règlement type…) et l’établissement d’un dialogue avec les professionnels.

Pour les particuliers, comme pour les professionnels, elle met à disposition des outils pratiques d’aide à la conformité. Chacun peut ainsi vérifier sur son site si tel organisme a désigné un délégué de protection des données et obtenir ses coordonnées. D’autre part, elle a ouvert un MOOC (formation en ligne pour tous) sur le RGPD, qui a déjà rencontré un certain succès. D’autres outils s’adressent aussi plus particulièrement aux professionnels.

Source : CNIL

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.