Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Risques cumulés des pesticides : l’EFSA lance une consultation publique

L’Autorité européenne de sécurité des aliments, plus connue sous son acronyme anglais EFSA (European Food Safety Authority), est chargée de l’évaluation des risques dans le domaine des denrées alimentaires. Elle lance une consultation publique sur les risques cumulés des pesticides, ou plus exactement, sur les évaluations pilotes des risques pour l’homme liés aux résidus de pesticides multiples dans l’alimentation.

risques cumulés des pesticides

Le champ d’action de l’EFSA

Le terme « pesticides » est souvent synonyme de produits phytopharmaceutiques. Il couvre en fait un concept plus large qui inclut également des produits tels que les biocides, qui ne sont pas destinés aux végétaux. Ils servent dans la lutte contre des agents pathogènes et des vecteurs de maladies tels que les insectes, les souris ou les rats. Ceux-ci ne relèvent pas de la compétence de l’EFSA.

Il s’agit bien dans cette consultation des produits phytopharmaceutiques principalement utilisés pour protéger les cultures et empêcher leur destruction par une maladie ou une infestation. Ils comprennent les herbicides, fongicides, insecticides, acaricides, ainsi que des régulateurs de croissance et les répulsifs.

Tous contiennent au moins une substance active, produit chimique ou micro-organisme, y compris les virus, qui permet au produit de remplir sa fonction. Une grande partie des travaux d’évaluation des risques de l’EFSA se concentre sur ces substances actives.

Risques cumulés des pesticides sur la thyroïde et le système nerveux

Il s’agit dans cette consultation publique pour les parties intéressées de soumettre leurs observations jusqu’au 15 novembre sur les deux évaluations suivantes de risques cumulés des pesticides : évaluation des effets chroniques sur le système thyroïdien et évaluation des effets aigus sur le système nerveux.

Les substances considérées dans les évaluations ont été identifiées par les experts en pesticides de l’EFSA sur la base d’une méthodologie spécialement conçue pour classifier les pesticides en « groupes d’évaluation cumulative » (GEC). Cette méthodologie repose sur l’hypothèse que des pesticides qui provoquent les mêmes effets spécifiques peuvent engendrer une toxicité cumulée.

Un risque inférieur au seuil d’une action règlementaire

Les versions préliminaires de ces deux évaluations pilotes sur les risques des pesticides constituent l’aboutissement d’une collaboration pluriannuelle entre l’EFSA et l’Institut national pour la santé publique et l’environnement des Pays-Bas (RIVM). Elles portent sur l’évaluation des effets chroniques sur le système thyroïdien et l’évaluation des effets aigus sur le système nerveux

La conclusion préliminaire générale pour les deux évaluations indique que le risque que représente pour le consommateur l’exposition cumulée par l’intermédiaire de l’alimentation est inférieur au seuil qui justifierait une action réglementaire et ce, pour tous les groupes de population couverts.

En tout cas, cette consultation publique peut en alimenter une autre, lancée récemment en France : celle concernant les distances minimales à respecter par rapport aux habitations pour l’épandage en plein champ de pesticides. Pour rappel, le projet envisage des distances de 5  à 10 mètres.

Source : EFSA

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.