Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

RTE : L’interruptibilité pour éviter la coupure

Interruptibilité contre coupure d'électricitéLa fréquence du système électrique français et européen est passé très en-dessous de 50 HZ le 10 janvier dans la soirée. RTE (Réseau de Transport d’Electricité) a dû faire appel au dispositif d’interruptibilité des industriels afin d’éviter une coupure du système électrique français et européen.

Le dispositif d’interruptibilité

Ce dispositif d’interruptibilité est prévu dans le code de l’Energie depuis la loi NOME. Ce dernier précise que « Lorsque le fonctionnement normal du réseau public de transport est menacé de manière grave et immédiate ou requiert des appels aux réserves mobilisables, le gestionnaire du réseau public de transport procède, à son initiative, à l’interruption instantanée de la consommation de ces sites« .

Créé pour gérer des situations critiques d’exploitation du système électrique, ce dispositif a ainsi dû être utilisé le 10 janvier afin de maintenir la fréquence. En effet, explique la CRE (Commission de Régulation de l’Energie), lorsque la fréquence s’écarte trop du niveau de 50 Hz, « le système électrique pourrait connaître des coupures importantes, voire un black-out« . C’est ce qui est arrivé ce jeudi.

A 21h02, RTE a donc fait appel aux consommateurs industriels interruptibles. Il leur a demandé de réduire instantanément leur consommation d’électricité de plus de 1 500 MW pour faire remonter la fréquence. Ces mégawatts mobilisables sont contractualisés d’année en année par l’intermédiaire d’un appel d’offres. L’année dernière, au total 1 530 MW avaient été contractualisés.

Ces mégawatts sont activables selon 2 critères : activation simultanée de tous les sites via un automate, sur critère équilibre offre demande ; activation manuelle par le dispatching, site à site en fonction des besoins locaux. Ce dispositif peut concerner tout site de soutirage raccordé en France métropolitaine, d’une puissance souscrite supérieure à 25 MW et dont le processus permet d’interrompre la consommation d’électricité en moins de 5 à 30 secondes.

Un problème européen

En ce qui concerne le 10 janvier, RTE a expliqué à l’AFP que « Jeudi l’équilibre offre/demande était assuré pour la France, le problème s’est situé au niveau européen. Le levier actionné a permis de sécuriser le réseau européen » et « permis d’assurer la sécurité du réseau électrique et éviter tout risque de coupure en France et en Europe« .

Si la CRE se félicite de la bonne réponse des industriels interruptibles à la sollicitation de RTE, elle demande cependant au gestionnaire de réseau « de travailler avec ses homologues européens pour identifier les causes de cet événement et proposer des mesures correctives« .

Sources : CRE, RTE, Connaissance des énergies

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *