Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

RTE : un automne favorable à une consommation d’électricité modérée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Si les températures douces du mois d’octobre ont conduit à une consommation électrique relativement modérée, les énergies renouvelables, en particulier l’éolien et pas seulement en France, ont parallèlement battu des records de production. Le solde exportateur en octobre s’est donc révélé largement exportateur sur chaque jour du mois, annonce RTE (Réseau de Transport Electrique).

La température observée en octobre a été particulièrement douce en moyenne (14,9°C, supérieure de 2°C à la température de référence). La baisse de consommation électrique liée à la douceur est située à 1 600 MW de puissance moyenne, cela représente environ le double de la consommation moyenne d’une ville de la taille de Nice). Par contre la consommation de la grande industrie poursuit son rétablissement depuis novembre 2013.

Si le nucléaire a produit plus de 79 % de l’électricité en octobre, la production d’origine hydraulique a marqué le pas, en raison d’une pluviométrie inférieure à la normale dans les régions des Alpes et des Pyrénées. Entre mars et septembre, la production d’origine renouvelable, hors hydraulique, est supérieure à la production thermique d’origine fossile. En octobre, ce rapport s’inverse. La production thermique d’origine fossile demeure toutefois inférieure de près de 25% au niveau mensuel d’octobre 2013.

L’éolien et le photovoltaïque ont par contre bien fonctionné, avec un record de production instantanée enregistré le 21 octobre à 16 heures : un pic à 6698 MW. La production d’origine éolienne est supérieure à 1 500 MW de puissance moyenne et l’ensoleillement du mois d’octobre, combiné à l’accroissement du parc productif, ont permis au photovoltaïque d’atteindre un niveau de production mensuel supérieur de 50 % à celui d’octobre 2013.

21 octobre 16h, Eco2mixDans ces conditions le solde de la France est largement exportateur sur le mois, comme sur chaque journée du mois. Le solde exportateur avec la Belgique est presque deux fois plus élevé que celui du même mois l’an dernier, en raison de l’indisponibilité des deux tiers de son parc nucléaire. Pour la même raison (indisponibilité de groupes nucléaires), le solde exportateur avec la Grande-Bretagne est particulièrement élevé pour un mois d’octobre. Quant à celui avec l’Italie, il atteint son plus haut niveau jamais enregistré, en dépassant pour la première fois le seuil des 3 000 MW de puissance moyenne.  Par contre, le solde des échanges avec l’Allemagne devient une fois de plus importateur, en raison d’une production éolienne importante outre-Rhin, due, comme en France, à des vents favorables.

Source : RTE

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “RTE : un automne favorable à une consommation d’électricité modérée”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.