Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

SFR publie son bilan carbone

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

SFR plus vert logoL’opérateur téléphonique SFR vient de publier son bilan d’émissions de gaz à effet de serre de l’année 2011. Il assure ainsi poursuivre un double objectif : d’une part, se montrer exemplaire en stabilisant ses consommations d’énergie dans un contexte d’explosion des usages, d’autre part contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la société française, grâce à la diffusion massive des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Le bilan des émissions du groupe s’élève au total à 58 500 tep (tonnes équivalent pétrole) de CO2 sur la totalité de l’année. Il en attribue l’essentiel aux émissions dites indirectes (89 %), dues notamment aux consommations énergétiques des infrastructures techniques des réseaux fixes et mobiles. Les émissions directes (11 %) proviennent quant à elles du chauffage des bâtiments tertiaires ainsi que des déplacements professionnels des collaborateurs SFR.

L’opérateur, qui comptait fin 2011 plus de 21,5 millions de clients pour la téléphonie mobile et plus de 5 millions de clients pour la téléphonie fixe, reconnait que ce bilan est cependant sujet à quelques incertitudes  dont il calcule les pourcentages selon les postes. Dans les émissions directes, si les sources fixes de combustion ne sont soumises qu’à 6 % d’incertitudes, celles des émissions « fugitives » (liées à des rejets directes de gaz frigorigène en l’occurrence) atteignent 31 %. De même pour les émissions indirectes, celles liées à la consommation électrique totale du réseau urbain chaud et froid utilisé par SFR montent jusqu’à 32 %.

Afin de réduire ses émissions directes, l’opérateur mène des actions en travaillant d’une part sur l’efficience énergétique des sites techniques des réseaux et des sites tertiaires (déploiement d’équipements moins énergivores, limitation de l’installation de climatisations, programmation des horaires d’éclairage des circulations extérieures et des parkings par exemple), et d’autre part sur les déplacements des collaborateurs (train plutôt qu’avion, véhicules hybrides ou électriques, formation à l’éco-conduite par exemple).

Pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la société française, SFR s’attache à déployer des solutions pour les entreprises et les collectivités comme la visio/téléprésence, les téléinterventions, le cloud computing, etc. Et, toujours selon l’entreprise, « côté grand public, SFR s’attache à permettre à ses clients de devenir des éco-consommateurs. Le dispositif de recyclage des mobiles usagés, l’affichage environnemental des mobiles, la neufbox EVOLUTION entièrement éco-conçue, ou encore l’écocalculateur €cobySFR (l’un dédié au cloud computing et l’autre aux services de conférences à distance) sont là pour en témoigner. »

Source : SFR

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.