Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Sport et énergie renouvelable, continuons la série

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Normalement, tout le monde devrait avoir déjà une idée de sport « énergétique » à pratiquer : danser, faire du vélo, sauter à la corde, voire marcher sur des dalles spéciales, tout cela a déjà été vu. Mais si vous cherchez encore une autre idée, nous pouvons vous proposer le ballon de football : coupe du monde oblige bien entendu !

Celui-ci vous permettra de vous éclairer. Conçu par trois étudiantes de Harvard (qui trouvait sans doute dommage – on les comprend – que tant d’énergie soit gaspillée à  taper dans un ballon), le sOccket (c’est son nom) a été imaginé tout d’abord à destination des pays émergents. Muni d’un ingénieux système, il convertit l’énergie du mouvement en énergie électrique. Un bon quart d’heure d’entraînement au foot et vous obtenez 3 heures d’autonomie pour vous éclairer. Une prise dissimulée à la surface du ballon permet en effet de brancher une lampe. Les enfants des pays défavorisés peuvent ainsi, après avoir joué bien entendu, faire leurs devoirs.

Ballon Soccket testé en Afrique près de Durban juin 2010 Soccket par adidas, le ballon qui eclaire

La FIFA compte 270 millions d’amateurs de football dans le monde, voilà qui donne de quoi éclairer plus d’une famille… si les amateurs de football en question quittent leur canapé et leur sacro-sainte télé pour seulement 15 minutes d’entraînement dans le jardin !

D’ailleurs, nous devrions donner une idée d’évolution du produit à ses ingénieuses créatrices : pourraient-elles en améliorer la puissance afin de pouvoir brancher un téléviseur dessus ? Cette fois-ci, tous les pays seraient intéressés : industrialisés ou émergents. Et gageons que cela deviendrait rapidement LE cadeau à  faire… à la fête des pères par exemple (surtout quand elle intervient juste avant une coupe du monde) ! Imaginons pouvoir profiter enfin du meilleur fauteuil du salon pour se prélasser devant un bon film au lieu d’avoir comme spectacle quelque(s) hurleur(s) gesticulant(s) (eh oui, la place d’un ballon est dehors, après tout) !

Trêve d’ironie, tout ce qui concourt aux économies d’énergie est intéressant. Commercialisé par Adidas, ce ballon a déjà fait son apparition en Afrique du Sud. Il reste encore cependant de nombreuses pistes à exploiter pour fabriquer de l’électricité : citons les balles de tennis ou de golf, les gants de boxeur ou les tatamis de judo…

Sources : Youphil, Doctissimo, soccket.com

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.