Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Stocker l’énergie d’origine renouvelable ou « Power to gas »

L’ADEME, GrDF (Gaz réseau de Distribution France) et GRTGaz (Gaz Réseau de Transport) se sont associés pour étudier les avancées et les perspectives du « Power to gas », procédé consistant à transformer l’électricité en gaz, injecté ensuite dans le réseau. Cette technologie permettrait de valoriser les excédents produits par l’éolien et le photovoltaïque.

En effet, la production d’électricité à partir de sources renouvelables comme l’éolien ou le photovoltaïque est intermittente. Il faut donc optimiser son insertion dans les réseaux d’énergie, soit en cas de production trop faible, en disposant de capacités modulables en appui, soit en cas de surproduction, en développant les capacités de stockage et/ou de conversion des excédents. D’où l’intérêt du principe du « Power to gas ».

L’étude considère que cette technologie devrait être pleinement opérationnelle en France d’ici 2030. En 2050, alors que le taux de pénétration des énergies renouvelables électriques devrait dépasser les 50 %, le « Power to gas » permettrait de produire entre 20 et 30 TWh par an de gaz renouvelable, injectable dans les réseaux existants, et s’imposerait comme une solution de stockage des excédents de longue durée.

Objet déjà de nombreuses recherches dans divers pays européens (Allemagne, Danemark notamment), la conversion de l’électricité en gaz s’appuie sur l’importante capacité de stockage des infrastructures de gaz. Le procédé « Power to gas » consiste en fait à transformer l’électricité renouvelable en hydrogène par électrolyse de l’eau. L’hydrogène peut s’injecter dans le réseau de gaz naturel en l’état, ou après une étape de méthanisation (en l’associant à du CO2 pour le convertir en méthane). L’étude présente aborde quatre volets fondamentaux du développement de cette nouvelle filière :

• La place du «Power-to-Gas» dans les scénarios européens de transition vers les énergies renouvelables ;
• Les différentes voies de «Power-to-Gas» et les technologies associées ;
• Les perspectives et conditions de développement ;
• Des recommandations aux pouvoirs publics et aux différents acteurs pour l’émergence de cette filière en France.

Source : ADEME