Le GIEC annonce son 6ème rapport pour 2022

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), créé en 1988 en vue de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade, a établi depuis 5 rapports multivolumes. Il a entamé son 6ème cycle et en a défini les grandes lignes lors d’une session qui s’est tenue à Montréal (Canada) du 6 au 10 septembre.

Le GIEC est constitué de trois groupes de travail. Le Groupe I évalue les éléments scientifiques du changement climatique, le Groupe II se charge des incidences, de l’adaptation et de la vulnérabilité, tandis que le Groupe III en étudie l’atténuation. Le GIEC comporte également une Equipe Spéciale sur les inventaires nationaux de gaz à effet de serre qui élabore des méthodes pour mesurer les émissions de gaz à effet de serre et établit un rapport particulier.

Les trois groupes de travail  apporteront donc leurs contributions au 6ème rapport d’évaluation en 2021 : “Les lignes directrices qui ont été définies associent les compétences de scientifiques issus d’un large éventail de disciplines aux priorités des décideurs. Elles permettront aux auteurs du GIEC de mettre au point une évaluation exhaustive, équilibrée et objective de nos connaissances sur le changement climatique, sur laquelle pourront s’appuyer les décideurs de tous les niveaux et dans toutes les régions” a déclaré le président du GIEC, Hoesung Lee.

L’adaptabilité des centres de tri à l’horizon 2020

L’Etude de l’adaptabilité des centres de tri de déchets ménagers aux évolutions potentielles des collectivités, réalisée pour le compte de l’ADEME,, vise à établir un état des lieux du parc français et à identifier les difficultés éventuelles que pourraient rencontrer les centres pour s’adapter aux évolutions attendues en matière de collecte séparée.