Etude sur les hotspots de microplastiques

Des hotspots de microplastiques dans les fonds marins

L’Ifremer a contribué à un projet international de recherche, mené par l’université de Manchester. Il révèle l’existence de zones d’accumulation ou hotspots de microplastiques dans les fonds marins. C’est dans ces zones que la majeure partie des microplastiques rejetée dans l’océan pourraient s’accumuler sous l’influence des courants de fond. 1 % seulement des déchets plastiques…