Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Températures : ça chauffe ! et depuis 20 ans particulièrement…

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les travaux des experts du GIEC (Groupe Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) récemment parus le confirme : les températures de la planète augmente et vont continuer d’augmenter, et les activités humaines en sont fortement responsables. Cela est vrai pour la France aussi, bien sûr. Ainsi une infographie qui met en évidence l’évolution de la température moyenne annuelle en France métropolitaine, réalisée par Faire Territoire, lieu de ressources et de réflexion sur l’aménagement et le développement durables des territoires, fait quelque peu froid dans le dos ou mieux provoque des sueurs froides…

evolution des temlperatures en France

A une période de températures relativement stables entre les années 1900 et 1980, a en effet succédé une envolée des températures, particulièrement sensible lors de ces deux dernières décennies : parmi les dix années les plus chaudes depuis le début du XXème siècle, quatre se situent dans les années 90, et cinq dans les années 2000. 2012 a ainsi été la quatorzième année la plus chaude en France depuis 1900.

Certaines années peuvent particulièrement marquer les esprits, comme 2003 par exemple. D’autres peuvent rester plus discrètes et se révéler pourtant parmi les années les plus chaudes depuis le début des relevés nationaux en 1901 : 2011 est de celles-là. La température moyenne a monté d’un degré environ depuis le début du XXème siècle : une évolution qui se remarque à des indicateurs tels que le niveau des eaux, la migration des espèces animales et végétales, et les travaux agricoles avancés (vendanges entre autres).

Mais les simulations des experts envisagent une hausse bien supérieure au niveau de la planète d’ici la fin du XXIème siècle, avec pour nous une période hivernale plus courte et plus douce  et une période estivale plus sèche et plus longue. Or, en France, nous avons déjà perdu 21 jours de gel, le Nord a gagné 18 jours estivaux et le Sud, 30 jours. Tous les experts le répètent : il est urgent d’agir !

Source : Faire Territoire

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.