Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Total : adieu pétrole, bonjour soleil

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

panneaux photovoltaiques SunPowerLe géant pétrolier français Total vient de lancer une OPA amicale de 1,38 milliard de dollars sur SunPower, le leader américain des panneaux photovoltaïques à haut rendement. Cette offre porte sur 60 % des actions en circulation, avec une option pour monter ultérieurement à 100 % du capital. En pratique, Total offre 23,25 $ par titre alors que l’action de Sunpower cotait à 16,10 $ fin avril.

SunPower, créé en 1985 en Californie, conçoit et fabrique des panneaux pour les maisons, les entreprises et les opérateurs techniques dans le monde entier. Son chiffre d’affaire de 2010 s’élève à 2,2 milliards de dollars. La société emploie 5 000 salariés et a enregistré l’année dernière un bénéfice de 178 millions de dollars.

Total signe d’autre part un accord de garantie financière de 5 ans avec la société américaine, pour un maximum d’un milliard de dollars, et un accord de recherche et de collaboration axé sur l’amélioration des technologies photovoltaïques, dans le but notamment de développer l’activité centrales solaires et grandes toitures. Un soutien financier qui tombe bien car les subventions publiques au développement du solaire se réduisent comme peau de chagrin aux Etats-Unis comme en Europe.

Il s’agit là d’une des plus grosses acquisitions de Total dans le domaine des énergies renouvelables. Le groupe pétrolier, qui s’intéresse au solaire depuis 1983 et détenait déjà des participations dans  les sociétés Photovoltech et Tenesol (dont il vient d’acquérir la totalité des parts), prend le contrôle de SunPower dans l’optique de créer « le leader mondial de l’énergie solaire ».

Les deux sociétés se sont parallèlement féliciter de ce rapprochement. Ainsi, Philippe Boisseau, directeur général, Gaz et Energies Nouvelles de Total, a déclaré :

L’équilibre énergétique mondial de demain sera le fruit d’une transition longue au cours de laquelle les énergies renouvelables vont progressivement se développer en complément des ressources conventionnelles. Ces dernières années, Total a mis en œuvre une stratégie dans les énergies renouvelables qui se concrétise aujourd’hui dans le solaire : être un acteur majeur intégré. Depuis plus de deux ans, nous avons étudié de nombreuses opportunités d’investissement dans ce secteur. SunPower nous est apparu comme le meilleur choix pour la qualité de ses équipes, sa technologie de pointe, sa gestion des coûts, sa stratégie d’intégration verticale avec notamment sa présence dans l’aval.

Sunpower va conserver son équipe dirigeante, et Tom Werner, directeur général de SunPower, poursuit :

Par son engagement et sa présence mondiale, Total nous aidera à accélérer notre croissance et à renforcer notre position dans le secteur de plus en plus concurrentiel de l’énergie solaire. Grâce à l’accord de garantie financière de 1 milliard de dollars conclu avec Total, à ses investissements en recherche et développement dans le domaine du solaire, ainsi qu’à son implantation internationale, nous avons tous les atouts en main pour poursuivre notre croissance et pérenniser notre réussite. La participation de Total renforcera notre actionnariat, nous permettra d’accélérer le développement de nos centrales solaires et augmentera nos capacités industrielles tout en réduisant nos besoins de trésorerie.

Philippe Boileau se montre de son côté confiant dans l’avenir de la société SunPower et explique ainsi le choix qui s’est porté sur l’entreprise américaine :

SunPower va connaitre une croissance forte dans les dix prochaines années, croissance que Total accompagnera en tant que partenaire stratégique. Nous estimons pouvoir dégager de nombreuses synergies, avec les activités de Total non seulement dans le solaire, mais également avec l’ensemble du groupe, tout en préservant le dynamisme et l’innovation qui caractérisent la culture d’entreprise de SunPower.

Le PDG de Total, Christophe de Margerie, a plusieurs fois exprimé son intérêt pour les énergies renouvelables. Cette opération le prouve et permet aussi au groupe de préparer son « après-pétrole ».

Sources : Enerzine, Le Figaro, L’Expansion, Actu-Environnement

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.