Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Toute initiative (ou presque) pour réduire les émissions de gaz à effet de serre est bonne à prendre (?)

En Australie

L’Australie est le plus gros émetteur de gaz à effet de serre par habitant.  Du coup, les sénateurs australiens sont appelés à se prononcer sur un moyen selon eux radical de diminuer les émissions de gaz à effet de serre sur leur continent : supprimer les chameaux ! Ceux-ci sont en effet responsables de 0,97 t d’équivalent carbone par tête et par an.

Ce n’est pas la première attaque contre l’animal. Déjà l’année dernière, des scientifiques suggéraient à la population de  manger de la viande de chameau pour aider à lutter contre le réchauffement climatique. Il est vrai qu’après le bœuf (fort nombreux en Australie)  et le buffle, celui-ci est le troisième émetteur de méthane, important gaz à effet de serre.

Les camélidés, originaires du Moyen-Orient, ont  été importés en Australie, au XIXème siècle, par les explorateurs qui en avaient besoin pour voyager dans le désert australien. Mais sur place, ils sont retournés à l’état sauvage et sans prédateurs, se sont multipliés.

Plus sérieusement, s’il est vrai que l’animal, comme tout animal importé, est un danger pour le fragile écosystème australien, il n’en reste pas moins qu’une voiture de 1,8 litre de cylindrée roulant 20 000 km par an rejette, à titre de comparaison, 3,5 tonnes de CO2. N’y aurait-il pas là d’autres pistes plus sérieuses à exploiter pour les réductions de gaz à effet de serre ?

En Grande-Bretagne, et ailleurs

A défaut de jeûne tout court, les évêques de Londres et de Liverpool encouragent les Britanniques à réduire leurs émissions de Co2 pendant la période du Carême, un « jeûne écologique » en quelque sorte… Ils leur suggèrent pendant cette période de se passer de téléphone, télévision, ordinateur et autre iPod.

Cette initiative date déjà de l’année dernière et a été reprise cette année. Elle a même fait des émules dans le monde. Aux Etats-Unis,  à San Francisco, un pasteur a envoyé un courriel ( ! ) à ses 30 000 fidèles pour les guider dans ce « jeûne carbone », tandis qu’un autre à Fresno leur propose des cours de « jeûne vert». Un évêque de Modène (Italie) a appelé  la population à une privation de SMS durant le Carême…

Apparemment, tous les évêques d’Angleterre ne se sont pas mis d’accord sur ce sujet, puisque celui de St Albans dans le Hetfordshire transmet chaque jour à ses fidèles des instructions…  par SMS justement !

Sources : Courrier International, Le Monde, Le Figaro, Développement Durable

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.