Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Toyota France équipe une usine d’un mur solaire

mur solaire toyotaToyota innove sur son site d’Onnaing (Nord) : celui-ci devient le premier site industriel doté d’un mur solaire en France. Cette technologie a été mise en place dans le cadre des engagements de la marque automobile japonaise pour développer les énergies renouvelables et pour réduire ses émissions de CO2.

« Le mur solaire, résolument innovant permet de trouver une solution de chauffage naturelle et durable et de limiter ainsi l’empreinte écologique du site de TMMF » a précisé Makoto Sano, Président de Toyota Motor Corporation France.

Le site d’Onnaing a déjà été remarqué à plusieurs reprises pour ses qualités éco-responsables : désigné en 2007  par Toyota « site éco-responsable » pour ses performances environnementales, et depuis 2008, profitant de l’extension d’un bâtiment logistique de 1 000 m², une membrane solaire a été installée sur le toit. Cette fois, c’est la façade sud du bâtiment des presses qui vient d’être équipée de ce mur solaire, du système SolarWall. 12 mètres de hauteur sur 33 mètres de largeur : cela représente donc pratiquement 400 m², qui vont permettre de hausser la température de l’air entrant de 9° en moyenne pendant les mois les plus froids, permettant  au passage d’économiser 25 % d’énergie sur le chauffage et de diminuer de 20 tonnes les émissions annuelles de CO2.

Le système SolarWall® est une technologie de chauffage solaire de l’air composée d’un capteur métallique micro-perforé, d’un cadre interne de fixation et d’éléments de fermeture permettant de créer un caisson d’air étanche à l’air. Ce revêtement énergétique installé contre la paroi du bâtiment est ensuite raccordé à l’entrée d’air du système de ventilation. Lors de l’utilisation du chauffage/ventilation, une dépression d’air est créée dans le SolarWall® : l’air extérieur, devenu chaud au moyen des radiations solaires, est acheminé vers l’une des unités de ventilation du bâtiment.

Cet investissement, inférieur à 100 000 €, devrait être amorti dans un délai de 2 à 7 ans, selon les performances de l’équipement… et les caprices de la météo.

A noter que pas très loin de là, à Douai, toujours dans le département du Nord, le concurrent français, Renault, vient d’annoncer la création d’un parc de 85 000 m² de panneaux photovoltaïques. Ceux-ci seront installés sur les ombrières de l’immense parking du centre de livraison et d’expédition. Les 48 840 panneaux posés protègeront en même temps les véhicules sortis d’usine des intempéries. Le parc, dont la construction commence en juillet, disposera à plein régime d’une puissance de 12 MW.

Sources : Toyota, Enerzine, La Voix du Nord

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.