Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Trajets domicile-école : les rues scolaires plébiscitées

Trajets domicile-écoleParallèlement à Eco CO2 (voir « Les parents et les mobilités actives »), l’UNICEF et l’Institut Harris ont également réalisé un sondage sur les trajets domicile-école. Les résultats vont sans surprise dans le même sens que le nôtre. Et les parents s’y montrent largement favorables au principe des rues scolaires.

La qualité de l’air en question

Ce sondage s’appuie sur des parents d’enfants en crèche, à l’école ou au collège et résidant dans une agglomération d’au moins 100 000 habitants (agglomérations parisienne, lyonnaise et lilloise). Nous ne reviendrons pas sur les chiffres d’accompagnement des enfants sur les trajets domicile-école, ni sur ceux des moyens de transports utilisés : ils rejoignent sensiblement les nôtres. Si la marche est toujours bien utilisée, particulièrement pour les écoles élémentaires, les autres mobilités actives sont toujours sous-représentées

Mais sur la question directe : « Etes-vous préoccupé(e) à propos de l’exposition de votre ou de vos enfants à la pollution de l’air… ? », plus des deux tiers des parents, et encore plus pour ceux qui ont un enfant en crèche, répondent oui. Et pratiquement autant autour de l’établissement scolaire que sur les trajets domicile-école.

Se passer de la voiture ? Oui, mais…

Les parents utilisateurs de la voiture aimeraient toutefois bien s’en passer. Et principalement pour moins polluer (53 %) ! D’autres motivations liées au bien-être émergent cependant (pour passer un moment plus agréable avec son enfant – 40 % -, être moins sédentaire …). Ou encore des motivations pratiques (faire des économies financières, ne pas perdre de temps pour se garer…).

Mais le contexte récent a plutôt favorisé la voiture que les transports en commun. 22% des parents déclarent avoir changé de mode de transport pour les trajets domicile-école suite aux derniers événements de fin d’année 2019 – début d’année 2020 (grèves, Covid-19). Au profit en premier lieu de la voiture (38 % avant, 45 % maintenant), puis de la marche (9 % avant, 17 % maintenant). 18 % envisagent de changer prochainement. Et ceux-ci expriment leur désir d’abandonner la voiture et de se tourner vers des modalités plus douces et à dominante individuelle.

Les rues scolaires plébiscitées

Enfin, 87% des parents (quel que soit l’âge ou le degré de scolarité de leurs enfants) indiquent être favorables au principe d’une rue scolaire pour l’établissement fréquenté par leur(s) enfant(s), et 47% se disent même très favorables. Les principaux arguments en faveur des rues scolaires sont l’accroissement de la sécurité (59%) et la réduction de la pollution (38%), ainsi que la plus grande convivialité offerte.

Pour les quelques détracteurs, une rue scolaire est gênante pour les riverains (32% d’entre eux) et ne peut être mise en place dans une rue trop fréquentée (25%), ou encore parce qu’ils veulent pouvoir se garer près de l’école (23 %). D’autres ne croient pas au bénéfice sur la qualité de l’air (22 % d’entre eux) et/ou sur la sécurité (21 %).

Source : Harris Interactive

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.