Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Tri sélectif : pas encore un automatisme

Le Grenelle de l’environnement impose un objectif ambitieux de 75 % de déchets recyclés. Mais si 93 % des Français considèrent le tri comme un geste important pour le développement durable, tous ne le font pas. Pour améliorer les résultats actuels et atteindre l’objectif prévu, l’une des pistes pourrait être la communication de proximité. Eco-emballages se lance d’autre part dans une nouvelle campagne pour étendre le tri sélectif au plastique.

Tri sélectifSelon cet organisme privé agréé par l’État et chargé de promouvoir une gestion intelligente des déchets d’emballage, 3 millions de tonnes d’emballages sont recyclées chaque année, soit 63 % des déchets. Mais ces chiffres sont discutables, un rapport interministériel de début 2010 les estimait plutôt de l’ordre de 48 %. Ce qui est sûr, c’est que, si beaucoup de Français se sont habitués à trier, beaucoup se posent encore des questions et se trompent en toute bonne foi : le pot de yaourt est-il recyclable, les bouteilles sales vont-elles dans le container à verre, etc. Et pour ne pas faire d’erreur, en cas d’indécision, ils jettent l’emballage dans le bac à déchets non valorisables.

Pour améliorer le bilan du recyclage, l’information de proximité pourrait apporter une réponse, afin que l’usager ait moins de questions à se poser. Pour cela, il faut que les communes s’engagent. Ainsi la ville de Montpellier, pour devenir aujourd’hui un bon exemple en matière de tri des déchets, a dû « énormément communiquer » afin d’expliquer la démarche, et pas seulement lors de la mise en place du tri sélectif, mais de manière permanente. Plusieurs moyens ont été employés : sensibilisation dans les écoles, création de postes d’ambassadeurs de tri, chargé d’expliquer aux habitants les habitudes à prendre, et de leur expliquer ce qui peut être amélioré, création de points d’information dans les maisons de quartiers.

Certains freins au tri ont ainsi pu être identifiés, notamment dans l’habitat collectif où les taux de tri sont les plus mauvais : poubelles mal placées, containers inaccessibles parce que dans des locaux fermés ou trop éloignés… Créer des abris pour les bacs, afficher les fiches explicatives, multiplier le nombre de containers : autant d’actions qui peuvent rapidement permettre d’améliorer le taux de déchets triés.

Aujourd’hui une centaine de villes ont fait acte de candidatures pour une nouvelle campagne d’Eco-emballages : tester l’élargissement du tri aux plastiques, y compris les sachets souples. Cette opération débutera dans le cours du premier trimestre 2011 et se poursuivra jusqu’en fin 2012. En cas de réussite de cette expérimentation, la décision d’étendre les consignes du tri aux plastiques pourrait être prise début 2013.

Sources : Maison à part, Novethic, L’Usine Nouvelle (image)

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *