Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un accompagnement au développement durable dans le Finistère

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Velo

L’initiative est intéressante et va se mettre en place dans les prochaines semaines : le Conseil Général du Finistère, appuyé par deux associations actives dans le domaine du développement rural (Nature et Culture et le Réseau Cohérence), va proposer à 30 familles volontaires un accompagnement au développement durable dans leur vie quotidienne.

Partant du principe que l’Agenda 21, et c’est vrai pour tous les départements, liste des actions, mais ne met pas en face une politique pédagogique pour les faire porter, les trois organismes cherchent à mener une expérience concrète auprès de ménages représentatifs socialement de tout de département. Le directeur du Réseau Cohérence explique :

Un célibataire qui habite en ville n’a pas les mêmes besoins de transport et alimentaires qu’une famille nombreuse en milieu rural.

Trente foyers volontaires s’engageront donc dans une expérience à caractère pédagogique. Après sélection (pour en assurer la représentativité), les ménages bénéficieront d’un diagnostic de leurs pratiques quotidiennes en matière de consommation, de déplacement, etc. Des conseils personnalisés suivront ainsi que des échanges d’expériences et des invitations à des journées thématiques pédagogiques sur des questions de transports, d’alimentation…

Il s’agit en fait de construire des programmes, avec la participation active des familles, pour s’inscrire dans une dans une démarche de développement durable. L’opération se déroulant jusqu’à la fin 2011, une durée de plus d’un an permettra très certainement de donner un bon aperçu des résultats obtenus.

Un petit bémol cependant : les candidatures seront prises au Salon du Développement Durable de Brest ce week-end et par téléphone au Réseau Cohérence. Or il semble que les familles qui visitent le salon ou qui contactent une association œuvrant dans ce domaine sont déjà sensibilisées à ce sujet. Mais d’une manière générale, à une époque où l’on se rend compte qu’il est nécessaire de sensibiliser, de mobiliser et de responsabiliser chacun sur des thèmes tels que le cadre de vie, les transports, la consommation, il reste intéressant de proposer à certains, et si possible au plus grand nombre, des actions concrètes.

Sources : le Télégramme, association Nature et Culture, Réseau Cohérence

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.