Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un AMI pour le déploiement d’infrastructures de recharge des voitures électriques

Dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, l’ADEME a lancé un Appel à Manifestations d’Intérêt pour un dispositif de déploiement d’infrastructures de recharge pour les véhicules hybrides et électriques dans les agglomérations. Si l’essentiel des recharges réalisées par les usagers est censée se faire à domicile ou sur le lieu de travail, ces bornes sont néanmoins jugées nécessaires en accès public pour assurer contre les risques d’autonomie insuffisante, et permettre le développement de ce marché.

Recharges de véhicules électriquesLe dispositif présenté par l’ADEME permet de soutenir financièrement les collectivités qui s’engagent dans le déploiement de ces infrastructures (sous réserve qu’elles respectent des critères d’éligibilité définis par l’agence). Bien que, selon l’ADEME, ces structures ne représentent à l’avenir que 10 % des prises et 5 % des usages, c’est avant tout leur rôle d’assurance auprès des usagers de pouvoir se recharger lorsqu’ils manquent d’autonomie et leur gage de fiabilité du système qui sont visés par ce déploiement.

Les recharges rapides (43 KVA) doivent cependant être limitées en raison de leurs risques environnementaux, notamment pour la gestion de la pointe électrique au niveau national, et la recharge normale (3 KVA) s’impose donc comme la norme, sur des zones de parking longue durée. Elle peut être complétée par des bornes de recharge accélérée (22 KVA), pour assurer un rôle de « dépannage » : 10 minutes de recharge donnant une autonomie d’une vingtaine de kilomètres. Cette dernière peut concerner des endroits où la durée de stationnement est courte (parkings de centres commerciaux par exemple).

Le dispositif permet la création d’espaces dédiés à la recharge des véhicules, facilement accessibles avec un système de péage de type parking, soit des « stations-services électriques ». Mais la simplification du système de paiement représente un enjeu important. Le dispositif s’adresse aux villes ou agglomérations de plus de 200 000 habitants, mais l’aide est conditionnée à la gratuité du stationnement pour les véhicules électriques dans ces agglomérations, pour toutes les places gérées par la collectivité, avec ou sans recharge. Les dossiers, présentés à l’ADEME avant le 16 décembre 2014, seront instruits au fur et à mesure de leur arrivée.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.