Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un appel des soignants pour soutenir les propositions de la Convention citoyenne pour le climat

Dans une tribune publiée dans Reporterre, de nombreux soignants et soignantes font savoir leur soutien à la contribution au plan de sortie de crise de la Convention citoyenne pour le climat et lancent un appel pour qu’elle soit entendue. Ils y expliquent que la dégradation des conditions de vie sur Terre, à cause de la pollution et du réchauffement climatique, aura des conséquences délétères sur la santé, aujourd’hui et dans l’avenir.

Appel des soignants pour soutenir la contribution de la Convention citoyenne

Le réchauffement climatique et notre mode de vie à l’origine de nos maux

En cette période de crise sanitaire, admettre « avec humilité » notre vulnérabilité est une chose, et elle est communément admise, mais il faut aussi « reconnaître avec courage et honnêteté nos responsabilités ». En tant que soignants, cela les pousse à regarder en face ce qui nous met en danger : « Il est grand temps de prendre en compte le réchauffement climatique et la pollution environnementale à la hauteur de leurs conséquences sur notre santé »

Ils rappellent que le coronavirus qui nous touche actuellement provient, comme d’autres, d’un rapprochement entre espèces animale et humaine. Notre mode de vie favorise la transmission des agents infectieux présents dans les animaux sauvages vers l’être humain. Sans changement dans notre prédation de la vie sauvage et notre organisation socio-économique, de telles pandémies vont se répéter.

Des conséquences sur plusieurs générations

Par ailleurs, la virulence du virus est d’autant plus forte et plus dangereuse quand il touche des personnes atteintes d’asthme, de diabète, de maladies cardiovasculaires ou de cancers. Autant de maladies également favorisées par notre mode de vie et notre exposition permanente à différents polluants environnementaux.

« Pire, leurs conséquences épigénétiques auront des effets retardés sur plusieurs générations. Il est grand temps de prendre en charge ces questions environnementales à la hauteur de leurs conséquences sur notre santé, certes plus sournoises qu’une pandémie, mais probablement plus graves en définitive », précisent-ils. Le réchauffement climatique est donc cependant encore la plus grande menace. Les soignants s’interrogent : dans ces conditions, quel sens a leur métier face à des maladies dont les causes ne sont pas combattues ?

Un appel des soignants pour soutenir la contribution de la Convention citoyenne

Ils remarquent que les 150 citoyens de 16 à 80 ans tirés au sort dans la Convention citoyenne pour le climat ont appris en six mois à appréhender les problématiques liées au réchauffement climatique et leurs conséquences sur le vivant. Et ils en ont tiré des propositions. Ils les ont fondées sur trois effets cumulatifs recherchés : « un effet positif sur le climat, un effet positif sur l’activité économique à court ou moyen terme dans un esprit de justice sociale, ainsi qu’un effet sur la santé et le bien-être des populations ».

Alors, à l’heure où cette pandémie de Covid-19 nous oblige à envisager des changements profonds, ils lancent cet appel. « Nous, professionnels de santé, appelons tous les soignants de France et au-delà des frontières, les ONG et les associations, les élus et l’ensemble des citoyens, à une mobilisation massive et constructive pour soutenir la contribution de la Convention citoyenne pour le climat au plan de sortie de crise.

Leur travail doit nous servir de base pour nous rassembler, et pour contraindre nos dirigeants à instaurer une politique de développement durable et de respect du vivant pour les générations futures. », concluent les soignants.

Source : Reporterre

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.